Maroc: 42 experts prêts à accompagner les formateurs d’enseignants des Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation (CRMEF) 

Fin de parcours de formation pour l’équipe nationale d’experts en formation constituée par le Ministère de l’Éducation Nationale, du Préscolaire et des Sports ! Après avoir suivi des ateliers qui se sont étendus de mai 2021 à mai 2023, ces spécialistes de la formation d’enseignants se sont réunis une dernière fois à Rabat, avant de retourner dans leurs régions respectives pour mener à bien leurs nouvelles missions. Objectifs: renforcer les compétences des formateurs des CRMEF, et contribuer, sur commande du Ministère, à l’élaboration de documents nationaux (référentiels, syllabus, curricula…). L’occasion pour l’équipe de coordination d‘APPRENDRE d’aller à leur rencontre, et de tirer le bilan d’une année riche en réalisations. 

Le Maroc a réformé son processus de recrutement des enseignants: désormais les futurs enseignants, tant de l’enseignement élémentaire que de l’enseignement secondaire, son recrutés après une licence via des concours de recrutement.  

Après ce concours, les futurs enseignants sont formés pendant deux années dans les Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation pour un cycle de qualification professionnelle (CQR).  

Cette formation se fait en alternance, la première année principalement dans les locaux du CRMEF, la deuxième année majoritairement au cours d’un stage en responsabilité.  

C’est dans ce contexte que le Ministère marocain en charge de l’éducation nationale s’est donné comme objectif de rénover les contenus de formation des CRMEF et d’élever les compétences de leurs équipes pédagogiques. 

Pour cela, les autorités marocaines ont confié à APPRENDRE la formation d’une équipe de formateurs experts qui auront à renforcer les compétences de leurs collègues formateurs d’enseignants, nouveaux ou expérimentés.  


Un noyau de 42 experts aux profils variés 


14 femmes et 28 hommes, âgés de 28 ans à 61 ans, ont été retenus par le Ministère pour devenir experts-relais.  

Exerçant dans les 13 CRMEF du pays, les statuts des participants, ainsi que leurs spécialités, sont variés. On retrouve ainsi dans le groupe des professeurs de l’enseignement supérieur, des professeurs agrégés, des docteurs, et des professeurs de l’enseignement secondaire qualifiant spécialisés en sciences de l’éducation, en mathématiques, en littérature française, en sciences physiques, en informatique, en littérature arabe, en SVT, en EPS, en philosophie, en TICE, en littérature anglaise, en études islamiques, en histoire-géographie, ou encore en géographie. 

Une diversité de profils voulue par le Ministère, qui souhaitait mettre à la disposition du pays des spécialistes qui pourront contribuer à la rédaction de nouveaux curricula de formation des enseignants, dans toutes les disciplines enseignées au sein des CRMEF. 


Une formation complète pour mettre en œuvre la réforme de la formation des enseignants 


Les participants ont ainsi suivi une série de formations portant sur l’ingénierie pédagogique, l’Observation et l’Analyse des Pratiques des formateurs d’enseignants, sur la didactique des sciences et des langues, sur la mise en œuvre de recherches-actions, sur la constitution d’un portfolio numérique et enfin sur l’interdisciplinarité. Au total, les participants ont bénéficié de 300 heures de formation


Les sessions ont été animés par plusieurs experts internationaux: 

  • Marguerite ALTET, Professeure émérite de sciences de l’éducation à l’université de Nantes, et coordinatrice du groupe d’experts “Professionnalisation des acteurs” 
  • Gilles BAILLAT, Professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Reims Champagne-Ardenne
  • Alexandre BOOMS, Docteur de sciences de l’éducation à l’Université de Reims Champagne Ardenne
  • Alain BRONNER, expert en didactique des mathématiques 
  • Denis BUTLEN, Professeur émérite de l’université de Cergy-Pontoise, et coordinateur du groupe d’experts “Promotion et enseignement des mathématiques et des sciences” 
  • Comlan FANTOGNON, Maître de conférences en didactique des langues et cultures à l’Université Grenoble Alpes, membre du groupe d’experts « Apprentissage de la lecture et langues d’enseignement »
  • Eugène OKE, Formateur et responsable des formations en métier de l’enseignement des sciences et mathématiques, de la formation en Master Recherche de Didactique des Sciences et Technologie à l’Université d’Abomey-Calavi, et membre du groupe d’experts “Promotion et enseignement des mathématiques et des sciences” 
  • Abdesselam MILI, expert national, ancien directeur de CRMEF 
  • Yann VACHER, Docteur en sciences de l’éducation et formateur à l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation (INSPE) de Corse, membre du groupe d’experts “Professionnalisation des acteurs” 
  • Chantal AMADE-ESCOT, Professeure à l’Université de Toulouse Jean Jaurès
  • Fabien EMPRIN, Professeur à l’Université de Reims Champagne-Ardenne

La montée en capacité des formateurs s’est faite en parallèle à leur engagement dans la révision des curricula de formation des enseignants. Dès les premiers ateliers, les bénéficiaires de la formation ont en effet été mobilisés par le Ministère pour la révision des curricula des CRMEF, et ont mis à profit leur vécu dans les ateliers d’APPRENDRE. 

Outre les nombreuses compétences développées par les participants, deux outils importants ont été produits: un Guide du formateur en CRMEF et un Guide pour la recherche-action visant à aider les formateurs à encadrer les mémoires des « professeurs en transition » entre leur licence universitaire et le poste à plein temps dans un établissement scolaire.  

Ces productions, qui seront bientôt diffusées sur le site du programme, seront d’une grande utilité pour les enseignants des CRMEF n’ayant pas directement bénéficié des ateliers. 


5 jours pour évaluer l’action du programme au Maroc 


Le dernier atelier s’est tenu le 11 mai 2023, à Casablanca. L’occasion pour Nourredine El Mazouni, Directeur adjoint de l’Unité centrale de la formation des cadres, de féliciter les 42 experts et de leur remettre une attestation, en présence de Jean-Pierre Chevalier, vice-président du Conseil scientifique d’APPRENDRE, Johanna Gardrel, co-coordinatrice du programme, Clément Fays, chargé du suivi-évaluation de l’ensemble du programme, et Khadija Bouchikhi, chargée de projet au sein du programme. 


Au cours de son déplacement au Maroc, l’équipe de coordination s’est entretenue avec les bénéficiaires de la formation pour s’enquérir des conditions de mise en œuvre du programme. 

Les participants aux ateliers ont témoigné de leur grande satisfaction, et ont notamment salué la pertinence des modalités pédagogiques mises en œuvre par les experts, qui ont systématiquement alterné des apports scientifiques de haut niveau et des mises en situation. 

Les personnes interrogées ont le sentiment d’avoir fortement gagné en expertise et d’avoir au cours de ce processus de formation formé un collectif.  


Une satisfaction partagée par Younes Shaimi, Secrétaire Général du Ministère de l’Éducation Nationale, du Préscolaire et des Sports, qu’il a exprimé dans le cadre de deux rencontres en présence de directeurs et cadres du Ministère. 

C’est notamment grâce à l’appui de Youssef El Azhari, Point focal du programme au Maroc, et directeur du centre national des innovations pédagogiques et de l’expérimentation (CNIPE) chargé de l’unité centrale de la formation des cadres (UCFC), que les activités se sont déroulées sous de bons auspices. 

Un retour positif qui annonce de nouvelles activités pour APPRENDRE au Maroc ! 


Un nouveau champ va en effet s’ouvrir, celui de la construction de l’Institut du professorat. APPRENDRE pourrait, si c’est demandé, contribuer à définir le rôle d’un tel institut par rapport à l’ensemble des cursus de formation des enseignants, en licence à l’Université, en formation de transition en CRMEF, et en formation continue. 


Pour préparer au mieux la suite des activités, l’équipe APPRENDRE s’est également entretenue avec les instituts en charge de la formation des enseignants marocains, ainsi qu’avec les équipes de l’Agence Universitaire de la Francophonie et de l’Agence Française de Développement

  • Réunion avec le Centre d’Orientation de Planification de l'Éducation (COPE), chargé de la formation des conseillers pédagogiques et des inspecteurs.

Actualités

Maurice : Deux formations pour rendre les pratiques d’évaluation scolaire plus inclusives  

Maurice GTE 7 évaluation

Seconde édition du concours international « Mon Innovation Pédagogique en 120 Secondes » 

République démocratique du Congo : Un nouveau manuel bilingue pour faciliter l’entrée dans la langue française  

République démocratique du Congo Français Lecture-écriture plurilinguisme IFEF

[Vidéo] Mauritanie : Deux ateliers pour améliorer les pratiques d’évaluation des enseignants 

Mauritanie Approche Par Compétences évaluation GTE 7