Actualités

« Documenter et éclairer les politiques éducatives en Afrique francophone » : APPRENDRE publie l’ensemble des études menées dans le cadre de son premier appel à projets de recherche

Algérie Bénin Burkina Faso Cameroun Burundi Côte d’Ivoire Guinée Maroc Liban Madagascar République démocratique du Congo Sénégal Togo Tunisie Recherche en éducation

Première prise en main de l’application mobile APPRENDRE-EV@LANG par des enseignants

Côte d’Ivoire Burundi Burkina Faso Liban Madagascar Niger République démocratique du Congo Tchad Sénégal Mali Français TICE France Education international

Séminaire thématique sur les collectifs enseignants : appel à manifestation d’intérêt

Algérie Bénin Burkina Faso Burundi Cameroun Congo Djibouti Côte d’Ivoire Gabon Guinée Haïti Madagascar Liban Mali Maroc Mauritanie Maurice Niger République centrafricaine République démocratique du Congo Rwanda Sénégal Tchad Togo Tunisie Union des Comores Appel en cours Appels à projets International Recherche en éducation

Synthèse du premier séminaire international du programme APPRENDRE : Documenter et éclairer les politiques éducatives

Tunisie Togo Tchad Sénégal Rwanda République démocratique du Congo République centrafricaine Niger Mauritanie Maurice Maroc Madagascar Mali Liban Haïti Guinée Gabon Djibouti Côte d’Ivoire Congo Cameroun Burundi Burkina Faso Bénin Algérie Communications et publications

Projets de recherche

L’auto-confrontation en tant que levier pour développer le pouvoir d’agir des enseignantes- Étude de cas dans une école publique libanaise

Le projet part du constat qu’un nombre conséquent d’enseignants du secteur scolaire public au Liban éprouvent des difficultés dans l’exercice de leurs tâches quotidiennes, dues à des lacunes au niveau de leurs qualifications et de leur développement professionnel.

Le système éducatif libanais est structuré de six niveaux de classe au primaire ainsi que de 3 niveaux au collège et au lycée (sanctionné respectivement par le brevet d’étude et le baccalauréat. La scolarité obligatoire dure 10 ans, de l’âge 6 à 15 ans. Les établissements publics proposent des programmes officiels libanais ainsi que des programmes français. Toutefois, il existe une différence majeure entre le système publique et le système privé, ce qui crée un réel fossé. Plus de 60% des enfants libanais vont dans des établissements privés confessionnels. Seulement 32% vont dans des écoles publiques.

❍ Part des dépenses publiques consacrées à l’enseignement primaire : Information non disponible
❍ Part des dépenses publiques consacrées à l’enseignement secondaire en 2013 Source (Banque mondiale) : 17%
❍ Ratio élèves/enseignant dans l’enseignement primaire en 2017 Source (Unesco) : 12.4
❍ Ratio élèves/enseignant dans l’enseignement secondaire en 2017 Source (Unesco) : 7.8

2.4%
Pourcentage du PIB consacré au secteur de l'éducation pour l'année 2013
61 661
Nombre d'enfants non scolarisés en 2017
11,3 années
Espérance de vie scolaire en 2017
93,4% / 86,3%

TBS / TNS dans le primaire en 2017

63,3% / %

TBS / TNS dans le secondaire en 2017

7,0%
Pourcentage de redoublants au primaire en 2017
94,0%
Taux de survie en dernière année de primaire en 2016
74,1%
Taux brut d'accès à la dernière année du primaire en 2017

TBS ou Taux brut de scolarisation : Nombre d’étudiants scolarisés dans un niveau d’enseignement donné, quel que soit leur âge, exprimé en pourcentage de la population de la tranche d’âge théorique qui correspond à ce niveau d’enseignement. Pour l’enseignement supérieur, la population utilisée est celle des cinq années consécutives commençant par l’âge de graduation du niveau secondaire.

TNS ou Taux net de scolarisation : Nombre d’étudiants de la tranche d’âge correspondant théoriquement à un niveau d’enseignement donné, exprimé en pourcentage de la population totale de cette tranche d’âge.

Source : Base de données UNESCO, http://uis.unesco.org/fr