Au Liban, APPRENDRE accompagne le Centre de recherche et de développement pédagogiques (CRDP) dans la mise en place d’un think tank

Membre associé de l’Agence Universitaire de la Francophonie, le Centre de Recherche et de Développement pédagogique est une institution publique indépendante, liée directement au ministre de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Le CRDP s’occupe des affaires pédagogiques en général et notamment de la formation continue des enseignants et des personnels éducatifs, de la production de ressources pédagogiques ou encore de l’élaboration des curricula. Le centre souhaite aujourd’hui développer ses activités de recherche, afin d’orienter les politiques publiques.


Appui à la définition du projet 


Pour appuyer le CRDP dans l’élaboration d’un document de cadrage visant à orienter la mise en place d’un think tank, APPRENDRE a mandaté deux consultants : Carole Forja, experte internationale, et Christian Ollivier, Professeur des universités et directeur de l’Institut Coopératif Austral de Recherche en Éducation (ICARE). 
 

Dès le mois de mars, ces derniers ont mené des entretiens à distance avec des représentants du CRDP et du monde de la recherche libanais, tels que l’Université Saint Joseph, l’Université Saint-Esprit de Kaslik, Notre-Dame University, l’Université libanaise, ou encore l’American University of Beirut. 

Ces visioconférences ont permis d’identifier les besoins, les opportunités, et les risques pour la mise en place d’un dispositif de type think tank ancré au CRDP.  


Construire les bases d’un projet concerté 



Du 9 au 12 mai, les experts se sont rendus au Liban pour continuer les échanges, cette fois à travers des ateliers de définition du think tank.  
 

Une première cartographie de la recherche en éducation au Liban a été réalisée par les experts. Elle sera à compléter et à actualiser en permanence par le think tank. 

Pour les deux experts, il est clair que le pays dispose d’une communauté scientifique engagée sur des questions vives en éducation et est capable d’informer les politiques éducatives. Dans un premier temps, le think tank pourrait être mis en place grâce à l’implication de toutes les parties prenantes qui ont été identifiées lors de la présente mission et se sont retrouvées lors de l’atelier de concertation. Le think tank resterait toutefois une structure ouverte capable d’accueillir des représentants d’autres organismes de recherche en éducation.   



Le 11 mai, un atelier de construction du document de cadrage s’est tenu dans les locaux du CRDP avec l’intervention de la Direction régionale Moyen-Orient de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). 

Cet atelier a permis de définir les objectifs, le mode de fonctionnement, les thématiques prioritaires du think tank et le plan d’action pour la mise en place du projet. La finalisation de la rédaction du document de cadrage, suite à la mission, sera assurée par l’équipe projet du CRDP.  
 

Les experts ont pu également rencontrer différents partenaires, en parallèle avec les deux ateliers dans le but de construire une vision commune du dispositif à mettre en place, de collecter des éléments de faisabilité et de fédérer les partenaires et les mobiliser en vue du projet de think tank. 

Actualités

Apprentissage de la lecture-écriture au Cameroun: Analyser les erreurs des élèves pour mieux y remédier

Cameroun GTE 5 Lecture-écriture

Congo : des modules de formation en ligne pour les chefs d’établissements

Congo Formation continue Formation initiale TICE

Un nouveau souffle pour la formation continue des enseignants malgaches 

Madagascar Formation continue