La rétroaction en ligne par les pairs pour développer l’esprit critique dans des cours de langues : une étude de cas à l’Université des Mascareignes (île Maurice)

Maurice Rapports et documents de recherche Formateur Chef d'établissement Enseignant Élève-Enseignant Inspecteur Apprenant Conseiller pédagogique technologie numérique Enseignement supérieur Sciences de l'éducation et de la formation Sciences du langage TICE

Le blog a été introduit dans des cours de langues auprès d’apprenants inscrits en deuxième et troisième année à l’université de Mascareignes (île Maurice). De septembre à novembre 2019, deux modules ont été enseignés à 103 apprenants, inscrits en deuxième et troisième année de licence ressources humaines et licence marketing. Tous ont également dû laisser au moins deux commentaires constructifs sur le travail des autres apprenants, en commentant les « erreurs » linguistiques (syntaxe, grammaire, etc.), s’il y en a, et en faisant une analyse critique des résumés ou une étude comparative entre leur travail et celui des autres apprenants. À la fin de la dernière session, un lien vers un questionnaire en ligne leur a été envoyé par mail. Il a été constaté que la plupart des apprenants arrivent à venir avec des opinions, mais ils concluent assez hâtivement. De plus, des hésitations pour donner leurs opinions sont observées, et développer une argumentation logique et structurée n’est pas facile pour la majorité d’entre eux. Cet exercice a permis aux apprenants non seulement d’écrire, mais aussi d’apprendre à juger et être jugés dans le but de s’améliorer. Des doutes sont énoncés, les apprenants donnent leurs opinions, s’autocritiquent, hésitent dans leurs observations « je ne sais pas si je me trompe », mais n’hésitent pas à demander plus de détails et d’éclaircissements. Cela implique une certaine ouverture d’esprit, un désir de chercher à comprendre et de trouver des réponses.

Auteur : Pirbhai-Jetha, Neelam

Ressources