Bénin : une semaine de formation consacrée à l’observation et l’analyse des pratiques enseignantes 

Durant le mois de novembre 2022, Yann Vacher et Christian Adekou étaient à Bohicon, au Bénin, afin de renforcer les capacités de 38 superviseurs pédagogiques dans l’analyse des pratiques enseignantes au primaire. Retour sur les activités menées.

Du 21 au 25 novembre 2022, inspecteurs, conseillers pédagogiques des structures centrales, chefs de régions pédagogiques et conseillers pédagogiques de zone étaient présents pour suivre une formation animée par le Professeur Yann Vacher, membre du Groupe Thématique d’Expertise (GTE) 1 “Professionnalisation des acteurs”, ainsi que le Docteur Christian Adekou. 

Au Bénin, les 85 circonscriptions scolaires sont réparties en 45 régions pédagogiques, placées, chacune, sous la supervision d’un inspecteur dénommé Chef de région pédagogique (CRP). 

L’un des constats à l’origine de l’atelier est la faible adéquation des outils existants dont la fiche OSEP (outil de suivi et d’évaluation pédagogique) . Cette dernière qui est un instrument d’évaluation des enseignants en situation de classe, est majoritairement orienté vers une logique de contrôle mais peu de formation ou d’accompagnement. Des grilles d’observation de pratiques sont aussi produites et utilisées dans les formations, toutefois, ces grilles sont parfois mal comprises ou dépassées. Il convient dès lors de les actualiser et de former à leurs usages. 

L’une des visées de l’atelier a donc consisté en la conception de nouvelles fiches dans la suite des travaux initiés lors du premier atelier réalisé en 2019.




L’accompagnement pédagogique et la réflexivité : définitions de ces concepts par les participants 


À l’issue des activités menées le premier jour, tel que le visionnage et l’analyse de séances de classe, les participants ont pu clarifier la nature d’une observation inscrite dans une logique d’analyse compréhensive. La définition des concepts enseigner, former, accompagner d’une part et expertiser, conseiller, guider, prescrire d’autre part, leur a permis en complément de cerner les différentes postures adoptables selon les contextes.

Sur la question de la différence fondamentale entre l’accompagnement et les autres formes d’intervention à savoir le tutorat ; le coaching ; le conseil ; la supervision et autres, les participants retiennent que bien qu’étant un mot valise, l’accompagnement vise l’autonomie de l’accompagné afin que l’accompagnateur soit de plus en plus inutile.  Cet élément constitue un véritable changement de paradigme des interventions des conseillers pédagogiques et des inspecteurs. C’est cette perspective qui a séduit les participants mais a aussi mis en lumière les résistances potentielles à cette dernière.

Par rapport à la résistance que constituerait le contexte béninois à la pratique de l’accompagnement et les injonctions qui pourraient être perçu comme un frein pour jouer efficacement ce rôle, il n’est pas question d’envisager l’institution d’un corps d’accompagnateurs, mais de travailler à former les encadreurs à cette posture d’accompagnement (et d’analyse à visée compréhensive) et permettre ainsi d’inverser la perception que les enseignants béninois ont jusque-là des membres du corps d’encadrement.

Dans la suite des activités, les participants ont été invités à réaliser un bilan réflexif sur leur propre pratique. Mais qu’est-ce que la réflexivité ?  Les participants notent que la réflexivité est un retour sur soi-même, sur ses ressources, sur ses besoins, sur ses insuffisances en vue d’un changement.

« Un praticien réflexif est celui qui est capable de développer une réflexion systématique, reproductible, évolutive et autonome pour agir et /ou se transformer en vue d’accepter la complexité, de l’affronter en acte et de l’intégrer pour agir et/ou se transformer. »  

(Vacher 2015/2022)

Pour aller plus loin, visionnez une conférence donnée par Yann Vacher sur le concept de « pratique réflexive » :  


Elaboration d’outils et de modules de formation 


Différents outils ont été présentés par les experts ou conçus par les participants. Un travail complémentaire sur une grille d’auto-évaluation et d’auto-formation à l’usage des enseignants a été réalisé. Ces fiches d’autoaccompagnement/formation leur permettent d’interroger leurs propres gestes professionnels, et de tendre vers un changement de pratique tout autant que vers une évolution identitaire. La portée est donc à la fois productive et constructive.

Également au cœur des échanges : la conception de modules de formation à l’observation/analyse des pratiques enseignantes a été réalisée durant une journée et demi. L’ancrage dans les réalités et le contexte béninois était au coeur de ce travail de conception, l’enjeu étant la dissémination de la formation afin de faire évoluer la posture d’accompagnement des inspecteurs et conseillers pédagogiques dans toutes les régions du Bénin. 

Lors de la dernière journée, tous les modules élaborés par les participants ont été collectivement approfondis puis présentés. Des stratégies de dissémination ont ensuite été explorées et formalisées avec comme axes les questions temporelles, les publics, les questions géographiques, et les questions de moyens. À cet effet, le réinvestissement des acquis et les formations de proximité ont été privilégiés en raison de leur efficacité et de la facilité relative de leur mise en œuvre avec les moyens du bord. 

Actualités

Former les enseignants aux usages des TICE : les inscriptions à la formation en ligne “MOOC CERTICE scol” sont ouvertes !

Formation continue MOOC TICE

Burkina Faso : Maximiser les effets des formations et des ressources pédagogiques produites  

Burkina Faso

[RESSOURCE] Guide : comment mettre en place une stratégie de collaboration entre enseignants ?  

Communauté d'apprentissage Formation continue GTE 3 Travail collaboratif