APPRENDRE au Niger : les prochaines étapes  

Du 27 février au 1er mars 2023, Edouard Ouedraogo, responsable régional du programme APPRENDRE, était au Niger, afin de rencontrer des représentants du Ministère de l’Education, des experts, des partenaires, ainsi que des porteurs de projets de recherche en éducation soutenus par le programme. Objectif : identifier et définir le calendrier des prochaines actions du programme dans le pays.

De 2019 à 2021, APPRENDRE a mené des activités dans le pays, afin de professionnaliser les pratiques des encadreurs pédagogiques, des enseignants, et des directeurs d’école. 

On peut citer entre autres :   

  • Une formation sur l’analyse des pratiques enseignantes ;   
  • L’état des lieux actualisé de la formation initiale et continue ;  
  • La formation d’un pool national de formateurs en ingénierie de formation pour l’accompagnement pédagogique des enseignants ;   
  • La conception d’outils d’évaluation en classe des enseignants titulaires et contractuels en vue de la remédiation ;  
  • La relecture des programmes des Écoles Normales, suite à leur expérimentation ;   
  • La formation de noyaux de formateurs en didactique des disciplines (mathématique et français) pour la production d’outils pour la classe ;  
  • L’élaboration d’un référentiel-métier de l’enseignant(e) du Niger.   

En dépit de ces réalisations, beaucoup reste à faire, ce qui a conduit le Ministère a proposé une nouvelle feuille de route.  


Première étape : présenter l’évaluation des actions du programme dans le pays 


Après la mise en œuvre des activités, une mission d’évaluation a eu lieu. Celle-ci a permis de questionner le réinvestissement des formations reçues et des ressources produites. Durant le mois de février 2023, Edouard Ouedraogo, responsable régional de la zone Afrique de l’Ouest, s’est rendu à Niamey afin d’en faire une restitution. 
 

Restitution formelle du rapport d’évaluation du PTA Niger auprès des responsables du ministère de l’éducation. De gauche à droite: Lamso Dan, Responsable du Campus numérique francophone de Niamey, Alhousseini MAMANE, Directeur de la formation initiale et continue et Point focal du programme, Mohamed ZEIDANE, secrétaire général, Edouard Ouedraogo, et Ali Hahamadou ABDOU, directeur général en charge de la qualité de l’éducation.


Lors de sa mission, Edouard Ouedraogo a échangé avec Lamso Dan, Responsable du Campus numérique francophone de Niamey, Abdoul Razack Mamane, chargé de projets, ainsi qu’Abdelkader Galy, conseiller spécial du premier ministre et membre du Conseil scientifique d’APPRENDRE :  
 

“Nous avons échangé sur la reproduction des ressources APPRENDRE à travers le Fonds commun sectoriel éducation (FCSE). Le Professeur Galy a traduit son engagement à accompagner le positionnement de l’AUF dans le cadre partenarial.” 


Deuxième étape: analyser les besoins dans le cadre d’un appui complémentaire 


Des séances de travail avec Alhousseini Mamane, Point focal d’APPRENDRE au Niger, ont permis de réfléchir sur la capitalisation des acquis et les perspectives d’un appui complémentaire. 


Troisième étape : valorisation des ressources produites et des résultats des projets de recherche menés 


Échanges avec le Professeur Harouna MOUKAILA, Directeur de l’Ecole Normale Supérieure de Niamey, et des enseignants l’école. Les professeursGOZA Nana-Aicha, Adamou SAIBOU et le Dr Alassane HASSIMI ont participé à cette rencontre sur valorisation et la diffusion des ressources produites dans le cadre des activités du programme.


Rencontre avec l’équipe du projet de recherche “Accrochage et décrochage scolaire lors de la transition primaire-secondaire au Bénin, au Gabon à Haïti et au Niger : une analyse des facteurs associés grâce à un modèle en pistes causales”: Professeure Aicha GOZA, porteuse du projet et Dr Idrissa MOUSSA, membre de l’équipe de recherche.

Les échanges ont porté sur la valorisation des résultats de cette recherche centrée sur la transition école-collège, ainsi que l’avancée des travaux sur les activités de micro enseignements tutorés. Ils s’engagent par ailleurs à soutenir l’organisation prochaine des Journées nationales de la recherche et de l’innovation en éducation au Niger. 


Quatrième étape: mutualisation des ressources 


Aux côtés de Rokia TOURE, spécialiste qualité de l’éducation et Djibrila ABDOU, spécialiste éducation en situation d’urgence.

Les discussions ont porté sur la mutualisation des actions d’APPRENDRE avec l’UNICEF.


Edouard Ouedraogo est également parti à la rencontre des cadres de la direction de la formation initiale et continue. Ils ont su apprécier à sa juste valeur l’effet des actions du programme en matière de formation des enseignants. Le référentiel métier élaboré dans le cadre du PTA est devenu le document de référence dans la mise en œuvre de la politique éducative. 



Actualités

[Vidéo] Le programme APPRENDRE aide l’Union des Comores à définir une nouvelle politique enseignante 

Union des Comores Formation continue Formation initiale GTE 6

Partage de bonnes pratiques pour améliorer l’efficacité des activités APPRENDRE 

Bénin Cameroun Congo Côte d’Ivoire Djibouti Gabon Guinée Haïti Liban Madagascar Maroc Maurice Mauritanie République centrafricaine République démocratique du Congo Rwanda Sénégal Tchad Togo Tunisie Union des Comores Suivi-évaluation

[Vidéo] Le programme APPRENDRE aide l’Union des Comores à définir une nouvelle politique enseignante 

Union des Comores Formation continue Formation initiale GTE 6

[Vidéo] Comores : Une formation pour améliorer l’enseignement de la lecture et de l’écriture

Union des Comores Formation continue GTE 5 Lecture-écriture

République démocratique du Congo : Une formation pour concevoir pas à pas des manuels scolaires bilingues  

République démocratique du Congo Apprentissage en milieu bilingue ou plurilingue formation continue Lecture-écriture