L’auto-confrontation en tant que levier pour développer le pouvoir d’agir des enseignantes- Étude de cas dans une école publique libanaise

Porteur de projet : Amir Abdul Reda
Statut : Terminé
Rapport final : Télécharger le PDF

Le projet part du constat qu’un nombre conséquent d’enseignants du secteur scolaire public au Liban éprouvent des difficultés dans l’exercice de leurs tâches quotidiennes, dues à des lacunes au niveau de leurs qualifications et de leur développement professionnel.

Objet de la recherche 

  • Identifier les dimensions extrinsèques et intrinsèques des séances d’autoconfrontation simples et/ou croisées ;
  • Contribuer à mettre en place un modèle d’école correspondant à une forme de gouvernance qui revisite la conception de l’école et la professionnalité des enseignants ;
  • Dégager les spécificités de l’école comme cible d’étude  ;
  • Expliciter les normes intermédiaires provenant d’une traduction du prescrit en lien avec l’environnement de travail (Lantheaume & Simonian, 2012).

Méthodologie du recueil des données 

Les dispositifs de recherche seront mis en place en plusieurs étapes comprenant entre autres, la constitution d’un collectif réunissant 3 chercheuses et 7 enseignantes volontaires, l’enregistrement filmique par les enseignants de leurs propres activités en classe, la proposition d’un cadre d’échange et d’analyse de l’activité avec comme supports les traces audiovisuelles de l’activité ainsi que la mise en débat des analyses avec les enseignants. 


Résultats attendus 

  • Des relations plus interactives entre un Centre Régional du CRDP et un établissement scolaire ;
  • Un modèle de fonctionnement qui mettrait en synergie des PR du CRDP et des enseignants du secteur public, et qui pourraient être partagé ;
  • Une dynamique d’activité collective et de collaboration professionnelle instaurée au sein de l’établissement scolaire ;
  • Des effets tangibles sur la culture organisationnelle et la solidarité professionnelle, dans le sens d’une mutualisation plus confirmée ;
  • Une prise de conscience par les enseignants impliqués quant à leur activité et leurs besoins d’auto développement professionnel ;
  • Un pouvoir de construire et d’utiliser l’auto-confrontation pour réajuster ses buts professionnels.

Version initiale du projet à confronter avec le rapport final

Projets de recherche

Représentations des langues nationales/français et leurs contacts chez les élèves/les enseignants et leur implication dans des apprentissages bilingues innovant au Bénin

L’objectif de la recherche est de mettre en lumière les représentations des élèves, des enseignants et également celles des parents, leurs sentiments réels (attirance ou réticence) à l’égard du français, des langues nationales et les implications de leurs représentations sur l’enseignement-apprentissage du français au Bénin dans l’optique de la proposition de nouvelles pratiques d’enseignement- apprentissage bilingues innovantes.

Projet de recherche sur les usages des programmes de géographie dans les collèges et lycées du Sénégal (PURGES)

L’étude s’inscrit dans le thème de l’analyse des usages des programmes d’études-curricula. Elle se propose d’étudier la manière dont les enseignants perçoivent et mettent en œuvre les programmes de géographie dans les lycées et collèges du Sénégal.

Qualité de l’enseignement des mathématiques dans l’éducation de base au NordKivu : du niveau de connaissances des apprenants aux pratiques didactiques

L’activation cognitive par des tâches complexes est l’une de nombreuses pratiques qui soutiennent le développement de la « literacy » mathématique et est efficace pour améliorer l’apprentissage des élèves à côté de la gestion efficace de la classe et du bon climat d’apprentissage (OCDE, 2015). Cette activation cognitive nécessite l’usage des méthodes actives et participatives (Miled, 2005 cité par Meziane, 2014).