Porteur de projet : Jean-Claude Bationo
Établissement(s) partenaire(s) : Ecole Normale Supérieure de Koudougou
Statut : En cours

La présente recherche a pour objet de déterminer les freins et les leviers de la transition entre l’école et le collège par l’analyser des variables déterminantes de cette transition afin que des stratégies puissent être préconisées et contribuer ainsi à la réalisation de la scolarisation obligatoire.


Méthodologie

Le choix d’une méthodologie mixte s’impose car elle permettra aux chercheurs d’avoir une vue d’ensemble plus élargie de l’objet de l’étude. Si la méthodologie quantitative permet de recueillir des informations variées et diverses en se basant sur un échantillon très large, la méthodologie qualitative quant à elle permet d’approfondir les données recueillies à travers les méthodes quantitatives tout en utilisant un échantillon très limité. En plus, la méthodologie mixte assurera la qualité des données collectés et analysées au cours de cette recherche tout en permettant aux
chercheurs de garantir la validité de leur étude.


Activités principales

Les activités consisteront en une revue documentaire, des visites de terrain, des observations de classes, des enquêtes par questionnaires, entretiens et focus group.


Principaux résultats attendus

Les principaux résultats attendus s’articulent autour de la compréhension des facteurs jouant rôles de freins à la transition école-collège et des facteurs pouvant intégrer une stratégie améliorant fortement les taux d’admission au collège et le maintien des élèves au post-primaire. Sûr des compétences et des longues et riches expériences des membres du Laboratoire Interdisciplinaire de Didactique des Disciplines (LABIDID) et de ses partenaires, des recommandations pertinentes, réalistes et réalisables découleront de ces résultats en vue de réduire les freins à une meilleure transition école-collège tout en stimulant les leviers du succès du passage du primaire au postprimaire et au secondaire.


Version initiale du projet à confronter avec le rapport final

Projets de recherche

Motivation, démotivation et transmotivation chez les enseignant.e.s au Cameroun: tirer parti des histoires vie personnelles des différents profils et statuts connus

Au Cameroun, être enseignant.e revient à être soit fonctionnaire ; soit contractuel.le ; soit contractualisé.e ; soit permanent.e ou non permanent.e ; soit vacataire non fonctionnaire ; soit vacataire fonctionnaire ; soit maître/maîtresse des parents ; soit volontaire ou bénévole. Au même moment, à profil ou statut professionnel égal, le salaire, la sécurité sociale, le profil de carrière et la considération sociale varient d’un.e enseignant.e à un.e autre. Partant de ces constats, ce projet ambitionne de répondre à la question suivante : quels sont les mobiles d’engagement, de maintien et de départ de l’un et l’autre des différents profils et statuts d’enseignant.e. connus au Cameroun ? 

Entrée et maintien des enseignants/enseignantes dans le métier: entre discours et réalités. Une analyse des politiques d’accompagnement et pistes d’amélioration possibles

Au Burkina Faso, les besoins en enseignants sont substantiels. Ainsi, il se pose la question de leur entrée dans la formation et de leur maintien. Comment se fait l’entrée dans le métier d’enseignant ? Quels sont les dispositifs pour maintenir les enseignants dans la fonction enseignante afin de capitaliser leurs expériences et expertises ? En somme, cette recherche s’intéresse à l’attrition et à la rétention des enseignants, plus spécifiquement la question de l’engagement au travail. 

Carrières professionnelles des enseignants du cycle primaire en Côte d’Ivoire

Cette recherche porte sur l’étude des carrières professionnelles des enseignants du cycle primaire en Côte d’Ivoire. Il s’agit de déterminer chez les enseignantes et les enseignants en début et en cours de carrière, des données en relation avec leur attachement au métier, leur mobilité, leurs projets professionnelles, leur efficacité pédagogique et leur stratégie face à l’échec scolaire et la pandémie du COVID 19.