APPRENDRE accompagne la mise en œuvre de la réforme de la formation initiale et continue en RDC

En République démocratique du Congo, la plupart des enseignants sont détenteurs d’un diplôme des humanités pédagogiques. Leur formation ayant été jugée insuffisante sur le plan académique et non professionnalisante au regard du référentiel de compétences du métier, le gouvernement a préconisé une réforme de la formation initiale. Afin de mettre en application les changements voulus par le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, une Direction de la formation a été créée. A la demande du gouvernement, et en partenariat avec les agences de l’AFD et de l’Unesco en RDC, APPRENDRE a mobilisé des experts pour accompagner les cadres pédagogiques qui pilotent le nouveau dispositif de formation.


Opérationnalisation des attributions de la Direction de la formation des enseignants (DIFORE-BG) 


Afin de mettre en application les réformes pédagogiques, il a été décidé que plusieurs directions de service les piloteraient. Cette task force est composée : 

– du Service national de formation (SERNAFOR) ;  

– de la Direction de la formation des enseignants (DIFORE) ; 

– et de la Direction des Programmes Scolaires et Matériel Didactique (DIPROMAD). 


Il s’agit à présent de déterminer le rôle de chaque chef de service dans la mise en œuvre de la réforme, mais aussi celui des partenaires techniques et financiers. 
 

En février, Jean-Emmanuel Bui et Daniel Grosso, experts en éducation, en lien avec les équipes de l’AFD et de l’Unesco en RDC, ont animé un atelier à distance qui a rassemblé chefs de services, consultants internationaux en éducation, professeurs, et inspecteurs. Il s’agissait dans un premier temps de présenter, à l’occasion d’un atelier conjoint, les différentes études et propositions faites par les experts pour une mise en œuvre de la réforme de la formation initiale des enseignants.



 

L’intervention d’APPRENDRE s’étendra jusqu’au mois de mars 2022, ce qui permettra aux cadres de la DIFORE de renforcer leurs capacités en matière de pilotage stratégique des dispositifs de formation des enseignants et de remédiation pédagogique, afin de faciliter l’évolution du dispositif de formation initiale et continue des enseignants en RDC. 
 

Au terme de leur mission, une esquisse de plan d’action triennal de la DIFORE-BG devra avoir été produite, ainsi qu’un cadre de concertation fixant les responsabilités de chacun. 

Actualités

Maurice: Leela Devi Dookun-Luchoomun, Vice-Première Ministre et Ministre de l’Éducation, réaffirme son engagement en faveur d’une montée en compétences de tous les acteurs 

Maurice Communications et publications

Tchad : Vers un plan de renforcement de capacités du personnel de la chaîne d’encadrement pédagogique 

Tchad Formation initiale et continue Ingénierie de formation

Un nouveau plan de formation attend les personnels de l’éducation du Congo 

Congo Formation initiale et continue Ingénierie de formation

Recherche en éducation : D’où viennent les difficultés en lecture/écriture chez les élèves ivoiriens ? 

Côte d’Ivoire Recherche en éducation