[Recherche en éducation] Colloque international‎ㅤ « Les sciences de l’éducation : apports, enjeux, réflexion dans les champs de l’éducation et la formation » à Dakar, au Sénégal

APPRENDRE soutient un évènement scientifique initié par de jeunes enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation. Cette manifestation, qui s’inscrit dans une dynamique interdisciplinaire, ambitionne de vulgariser les différents travaux scientifiques de recherche issus de champs multiples pour éclairer la communauté scientifique sur les enjeux, les apports, les analyses et les réflexions des différents courants en sciences de l’éducation.

L’évènement se déroulera du 12 au 13 janvier 2023, à la Faculté des Sciences et Technologies de l’Éducation et de la Formation (FASTEF) et le Département de psychopédagogie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Les conférences ainsi que les communications en atelier seront mises en ligne sur la chaîne YouTube d’APPRENDRE. Lire la suite pour télécharger le programme.


Participer au colloque


Inscrivez-vous sur place:

Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation
Boulevard Habib Bourguiba
BP 5036 Dakar-Fann Sénégal


Suivre les communications en distantiel


Certaines présentations se feront à distance. Pour les suivre en direct:

Journée 12 Janvier 2023: 8h-13h Accueil, installation, allocution et conférences → https://us06web.zoom.us/j/81159767625?pwd=YjI1dStKNUxqNGlqZ3VNQWhYcHpkZz09


Journée du 12 Janvier 2023 – Salle 1 : Modérateur Cheikh KALING 6 – 14h45 – 18h30 GMT : Communications à distance → meet.google.com/mdr-fibt-ybr

Communicants
 BELHADDIOUI Mériem ENS-Meknès-Maroc
 EL BOUFFY Hakima Darif, Univ Mohammed V Maroc
 Florence AFRANI, Univ Paris 8
 Abdourahmane Camara, INSHEA, France
 Madeleine Kapinga MUTATAYI, Univ. de Kinshasa, RD Congo)


Journée du 12 Janvier 2023 – Salle 2 : Modérateur Bassirou GUEYE – 15h30 – 18h GMT : Communications à distance → https://meet.google.com/hfk-gzpc-hak

Communicants
 REDONDO Cécile, Univ de Saint-Étienne France
 KOFFI Justin Ives, Univ F.H.-B., Côte d’Ivoire
 AGBEKO Agbotro Koffi Institut Supérieur Don Bosco Lomé-Togo
 DELLAÏ Sameh, Univ Paris 8 France
 EHOUSSOU Gnamien Yao Sabine ? Univ Félix Houphouet Boigny


Journée du 13 Janvier 2023 – Salle 3 : Modératrice Meriam BELDHADIOUI – 8h30 – 13h30 GMT : Communications à distance → https://meet.google.com/crv-zpbj-ksm

Communicants
 KONAN Abraham, ENS d’Abidjan, Côte d’Ivoire
 Ibrahima DIOP UGB, Sénégal
 Florent HOUEDENOU & Kévin HEKPÂZO, Univ Bénin
 Koffi Ibrahim AMADOU, Sam NIAMKE Aristide, Univ Félix Houphouët Boigny, Côte d’Ivoire.
 Amente DÉSINOR, Univ Bordeaux


Journée du 13 Janvier 2023 – Salle 4 : Modératrice Agnissoni SIDOINE: 10h45 – 14h45 GMT : Communications à distance → https://meet.google.com/vyp-gsxw-uhp

Communicants
 Kouadio Éric ADJOUMANI, U.F.H.-B.Côte D‘Ivoire
 Gilbert DAOUAGA SAMARI, Univ de N’Gaoundéré Cameroun
 Évariste Magloire YOGO, Univ Joseph KI-ZERBO Ouag Burkina Faso
 Ibrahima TRAORE, Univ Bamako


Journée du 13 Janvier 2023 – Salle 4 : Modératrice Florence AFRANI: 16h35 –18h 30 GMT : Conférence, synthèse, et cérémonie de clôture → https://meet.google.com/zsy-dggo-ajw

Communicants
 NGUESSA Lou Volenan Amélie Kouadjo, Univ Alassane Ouattara de Bouake
 YUJIE Yuan Univ Lyon 2,France
 SOUMANA Seydou, Univ de Tahoua,Niger
 ELBOUKHARI Meriame, Univ. MohammedV
 KATAMBA Maurice + RAFANOMEZANTSOA Ny Rindralalaina + OYANE ENGONE Dalina Stessy Sherone +
ZIHALIRWAN Joséphine, Université Picardie
 NACOULMA Boukare, Ecole Normale Supérieure Burkina Faso



Argumentaire


L’Afrique est confrontée à d’énormes problèmes éducatifs : taux d’échec important, abandon scolaire, analphabétisme, inégalités entre garçons et filles, absence d’équipement de base, matériel scolaire défaillant …etc. Selon les données de l’UNESCO, parmi toutes les régions, l’Afrique subsaharienne a les taux les plus élevés d’exclusion de l’éducation. Plus d’un cinquième des enfants âgés d’environ 6 à 11 ans n’est pas scolarisé, suivi par un tiers des enfants âgés d’environ 12 à 14 ans. Selon les données de l’ISU (Institut de Statistique de l’UNESCO) publié en 2020, près de 60 % des jeunes âgés d’environ 15 à 17 ans ne sont pas scolarisés. 

Des inégalités subsistent entre garçons et filles concernant l’accès à l’école car les pesanteurs sociales éloignent les filles de l’éducation prises dans des mariages précoces malgré les politiques de sensibilisation. L’ISU relève que « l’éducation des filles est une priorité majeure. Dans la région, 9 millions de filles âgées d’environ 6 à 11 ans n’iront jamais à l’école contre 6 millions de garçons, selon les données de l’ISU. Leur désavantage commence tôt : 23% des filles ne sont pas scolarisées aux primaires contre 19 % des garçons. À l’adolescence, le taux d’exclusion des filles s’élève à 36 % contre 32% pour les garçons. ». 

Malgré toutes ces contraintes, les gouvernants tentent de pallier les insuffisances rencontrées en investissant dans l’éducation avec le concours de partenaires comme l’Unesco, le PNUD, la Banque Mondiale, les ONG, les partenaires au développement…etc. Par exemple, le Sénégal a investi 4,9% du PIB dans l’éducation en 2018 ; le Maroc 5,3 % du PIB en 2009 ; le Mali 2,8% du PIB en 2015 ; le Togo 5,1% du PIB en 2015, et la Côte d’Ivoire 3,7% du PIB en 2019. 

La formation des enseignants est au creuset du développement de l’éducation. Elle revient à faire acquérir à quelqu’un, un niveau intellectuel, culturel, physique en développant certaines connaissances, habitudes, manières, qualités. Former les enseignants engendre une professionnalité dans le métier. Alors un modèle de formation centrée sur l’analyse des pratiques et des variables de la situation pédagogique semble parfaitement approprié et permet aussi une articulation dialectique théorie-pratique. 

Quels sont les enjeux de la formation ? Comment faire face aux difficultés du métier dans un contexte de rareté des moyens et de la banalisation du métier enseignant, des multiples grèves, de la crise de l’école, de l’insuffisance de la formation initiale et continue, de l’échec scolaire important…etc. Comment mobiliser les enseignants dans les tâches quotidiennes de la classe ? Comment redynamiser cette formation des enseignants combien importante pour armer les enseignants ? Quelle formation initiale et continue pour les acteurs de l’école susceptible d’induire des compétences? Quel processus de formation susceptible d’engendrer une pratique réflexive ? Comment alors professionnaliser le métier d’enseignant ? Quelle place pour l’éducation dans un contexte de mondialisation ? Quelle professionnalité enseignante à attendre pour relever les challenges liés à l’éducation ?


Axes du colloque


Les différents axes retenus du colloque sont : 

Axe 1 : Formation des enseignants et systèmes éducatifs 

Axe 2 : Processus enseignement-apprentissage, professionnalisation et pratique enseignante 

Axe 3 : Pédagogie, didactique et évaluation des apprentissages 

Axe 4 : Contribution, réflexion et enjeux des sciences de l’éducation dans le domaine de l’éducation et de la formation


Organisé par le Professeur Seykhou Diallo et le Professeu Ousseynou Thiam, le colloque est placé sous la présidence de Philippe Meirieu, Professeur émérite en sciences de l’éducation.

Actualités

Former les enseignants aux usages des TICE : les inscriptions à la formation en ligne “MOOC CERTICE scol” sont ouvertes !

Formation continue MOOC TICE

Burkina Faso : Maximiser les effets des formations et des ressources pédagogiques produites  

Burkina Faso

[RESSOURCE] Guide : comment mettre en place une stratégie de collaboration entre enseignants ?  

Communauté d'apprentissage Formation continue GTE 3 Travail collaboratif