L’enseignement des disciplines littéraires dans le secondaire malgache : des politiques éducatives aux réalités du terrain

Porteur de projet : Mirindrasoa Ramanampiarivola
Établissement partenaire : Ecole Normale Supérieure d'Antananarivo
Statut : Terminé
Rapport final : Télécharger le PDF

La quatrième République de Madagascar, dans l’axe 4 « Capital Humain » de son Plan National de Développement (PND), entend faire jouer au système éducatif un rôle clé. C’est dans cette optique que le Plan Sectoriel de l’Éducation pour la période 2018-2022 (PSE 2018-2022) a été élaboré. Partant des conclusions et des recommandations du diagnostic du secteur dans le Rapport d’État du Système Éducatif National (RESEN2004-2014), les trois ministères en charge de l’éducation (Ministère de l’Éducation Nationale, Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique) ont entrepris la formulation du PSE 2018-2022 dont l’une des mesures prises est l’amélioration de la qualité de l’enseignement/apprentissage à tous les niveaux du système éducatif. C’est dans ce cadre qu’une recherche sur l’enseignement des disciplines littéraires dans le secondaire malgache prend tout son sens.


Méthodologie

A partir de collectes de données sur le terrain, établir un état des lieux de la réalité de la mise en œuvre de cette réforme auprès des acteurs du terrain à savoir les enseignants et les élèves. L’analyse de cet état des lieux permettra d’identifier les forces, les faiblesses, les opportunités et les risques que représente cette réforme. Enfin, à partir de cette analyse, la présente recherche pourra apporter des pistes d’amélioration tant au niveau macro à savoir la politique éducative qu’au niveau micro auprès des enseignants et des élèves Compte tenu de ces objectifs, la présente recherche s’appuiera sur le niveau micro à savoir la classe qui représente en même temps la base et la concrétisation de la finalité d’un système éducatif. La classe est communément admise comme étant le lieu de mise en œuvre de toute politique, de toute proposition, et où se vérifie toutes les hypothèses avancées par les décideurs.


Résultats attendus 

  • Déterminer les conditions réelles de fonctionnement des classes, accompagnement des écoles, usages des ressources pédagogiques dans le système éducatif 
  • La recherche permettra d’avoir des données sûres : le soutien reçu par les éducateurs au travers de différents moyens (dans l’école, en dehors de l’école, matériels provenant d’Internet et imprimés) et la valeur assignée à ces mécanismes. 
  • La réceptivité : la valeur accordée par les éducateurs au curriculum.

Version initiale du projet à confronter avec le rapport final

Projets de recherche

Représentations des langues nationales/français et leurs contacts chez les élèves/les enseignants et leur implication dans des apprentissages bilingues innovant au Bénin

L’objectif de la recherche est de mettre en lumière les représentations des élèves, des enseignants et également celles des parents, leurs sentiments réels (attirance ou réticence) à l’égard du français, des langues nationales et les implications de leurs représentations sur l’enseignement-apprentissage du français au Bénin dans l’optique de la proposition de nouvelles pratiques d’enseignement- apprentissage bilingues innovantes.

Projet de recherche sur les usages des programmes de géographie dans les collèges et lycées du Sénégal (PURGES)

L’étude s’inscrit dans le thème de l’analyse des usages des programmes d’études-curricula. Elle se propose d’étudier la manière dont les enseignants perçoivent et mettent en œuvre les programmes de géographie dans les lycées et collèges du Sénégal.

Qualité de l’enseignement des mathématiques dans l’éducation de base au NordKivu : du niveau de connaissances des apprenants aux pratiques didactiques

L’activation cognitive par des tâches complexes est l’une de nombreuses pratiques qui soutiennent le développement de la « literacy » mathématique et est efficace pour améliorer l’apprentissage des élèves à côté de la gestion efficace de la classe et du bon climat d’apprentissage (OCDE, 2015). Cette activation cognitive nécessite l’usage des méthodes actives et participatives (Miled, 2005 cité par Meziane, 2014).