Analyse situationnelle des principaux goulots d’étranglement à la transition école-collège au Cameroun et perspectives de mis en œuvre efficiente de l’enseignement fondamental

Porteur de projet : Henri Rodrigue NJENGOUE NGAMALEU
Statut : En cours

Cette recherche va permettre d’identifier de manière structurée et logique les goulots d’étranglement (obstacles) à l’effectivité de la transition de l’école primaire au premier cycle du secondaire au Cameroun. Elle permettra de définir leurs causes et des solutions envisageables pour ainsi modaliser une politique de surveillance de routine des actions correctives.


Méthodologie

Cette recherche respectera une démarche participative et inclura des données à la fois quantitative et qualitative. La collecte quantitative portera sur l’analyse des indicateurs des déterminants des goulots d’étranglement.

L’analyse qualitative complètera et élargira l’enquête quantitative. Elle procèdera par une approche empirique qui consistera à mener des entretiens individuels et collectifs. L’échantillon sera d’environ 5 620 participants sur l’ensemble des cinq régions. Elle se fera par la combinaison de quatre méthodes : (i) la revue documentaire, (ii) l’enquête par questionnaire, (iii) les entretiens individuels et (iv) les discussions de groupe.


Activités principales à mener

Une recherche documentaire sur l’état des lieux et des entretiens exploratoires seront effectués pour ensuite élaborer des outils de recueil des données. La collecte des données et la réalisation des enquêtes de terrain suivra cette première étape. Afin de réaliser une analyse des données récoltés, une saisie et un traitement sera effectué afin d’aboutir à la rédaction du rapport final de l’étude.


Résultats attendus

Un diagnostic des tendances statistiques de la transition école-collège sera attendu ainsi qu’une analyse des financements publics à ce sujet. Une analyse contextuelle des contraintes socioculturelles, économiques et systémiques liés à la transition école-collège chez les filles ainsi qu’une présentation analytique de la pertinence des programmes/projets mis en œuvre pour la transition seront aussi demandées. Les résultats aboutiront également à la planification d’activités visant à résoudre les goulots d’étranglement identifiés et à suivre les actions correctives. Et enfin, cette étude participera à la conception/formulation d’une politique de surveillance des goulots d’étranglement répertoriés pour déterminer si les actions sont/seront efficaces et pour aider les prestataires de service à adapter ces actions selon les besoins.


Version initiale du projet à confronter avec le rapport final

Projets de recherche

Représentations des langues nationales/français et leurs contacts chez les élèves/les enseignants et leur implication dans des apprentissages bilingues innovant au Bénin

L’objectif de la recherche est de mettre en lumière les représentations des élèves, des enseignants et également celles des parents, leurs sentiments réels (attirance ou réticence) à l’égard du français, des langues nationales et les implications de leurs représentations sur l’enseignement-apprentissage du français au Bénin dans l’optique de la proposition de nouvelles pratiques d’enseignement- apprentissage bilingues innovantes.

Projet de recherche sur les usages des programmes de géographie dans les collèges et lycées du Sénégal (PURGES)

L’étude s’inscrit dans le thème de l’analyse des usages des programmes d’études-curricula. Elle se propose d’étudier la manière dont les enseignants perçoivent et mettent en œuvre les programmes de géographie dans les lycées et collèges du Sénégal.

Qualité de l’enseignement des mathématiques dans l’éducation de base au NordKivu : du niveau de connaissances des apprenants aux pratiques didactiques

L’activation cognitive par des tâches complexes est l’une de nombreuses pratiques qui soutiennent le développement de la « literacy » mathématique et est efficace pour améliorer l’apprentissage des élèves à côté de la gestion efficace de la classe et du bon climat d’apprentissage (OCDE, 2015). Cette activation cognitive nécessite l’usage des méthodes actives et participatives (Miled, 2005 cité par Meziane, 2014).