Mali : renforcement de capacité de formateurs des instituts de formation de maîtres et des cadres du MEN à la démarche d’investigation dans l’enseignement des sciences

Pendant 5 jours, les experts Adama Maiga et Ibrahima Sidibe ont formé les professeurs de sciences des Instituts de Formation des Maîtres (IFM) de Bamako et de Kati à l’application de la démarche d’investigation. Retour en images sur cette formation, qui a permis aux 30 participants de s’approprier des outils pédagogiques, d’élaborer des mises en situation d’apprentissage et de maîtriser les bases de l’évaluation des apprentissages dans un contexte d’enseignement fondé sur l’investigation. 

Depuis octobre 2015, le projet « d’éducation à la science et à la santé » est en cours dans 7 écoles du district de Bamako, en partenariat avec la Fondation Mérieux et la Fondation « La main à la pâte », partenaire d’APPRENDRE. Le projet vise à former des enseignants, des formateurs, et des directeurs d’écoles à la démarche d’investigation. 


Qu’est-ce que la démarche d’investigation ? 
 


La démarche d’investigation repose sur une méthode de recherche pour trouver une solution à un problème, qui s’apparente à celle utilisée par les chercheurs. L’objectif : rendre les apprenants acteurs de leur apprentissage. L’objectif premier de cette méthode est la stimulation de l’esprit scientifique des élèves en mettant l’activité de ces derniers au centre du processus des apprentissages scolaires.  

Pour en savoir plus sur la démarche d’investigation :


S’approprier les étapes de la démarche d’investigation ainsi que ses outils pédagogiques  
 
 


Le regain d’engouement pour les sciences constaté chez les élèves et leurs enseignants pendant la durée du projet ont permis aux autorités scolaires de recommander la démarche d’investigation pour la didactique des sciences dans les Instituts de Formation des Maîtres. Ainsi, une première formation des professeurs de sciences des IFM de Kati et Bamako a eu lieu en mars 2019. 

Cette nouvelle mission fait suite à cette première formation et a pour objectif la consolidation et l’expansion de la démarche d’investigation dans les pratiques enseignantes.  

Ainsi, pendant 5 jours, les experts Adama Maiga et Ibrahima Sidibe ont formé 30 nouveaux professeurs de sciences des IFM et chefs de division curricula recherche et formation (CDCRF) à l’application de la démarche d’investigation. 


Des mises en situations pour mieux comprendre la démarche d’investigation
 
 


Au cours des ateliers, les formateurs ont fait vivre aux participants des situations de classe, afin d’analyser les étapes de la démarche d’investigation.  

Quelques exemples :









Les gestes professionnels 


A partir d’un module d’auto-formation disponible sur le site de La main à la pâte et intitulé  » Les gestes professionnels  » , les participants ont été amenés à regarder une vidéo, puis repérer les gestes et les attitudes d’une enseignante menant une démarche d’investigation dans sa classe. Un autre outil a été présenté : le document « les critères de réussite d’une séance » est un outil destiné en priorité au maître pour préparer sa séance et l’auto-analyser. 

Une réflexion a également été menée sur quelques techniques permettant de respecter un temps d’enseignement très contraint dans les écoles maliennes. Elle s’est appuyée sur l’expérience acquise lors du projet (chaque groupe travaillant sur une question différente, questions partagées au sein du groupe de travail, restitutions identiques groupe après groupe à éviter, rôle du maître dans la gestion des débats…). 



La cérémonie de clôture était présidée par le Conseiller Technique chargé de la qualité de l’enseignement au Ministère de l’éducation nationale, M. Augustin Poudiougo. Il a  rappelé tout l’intérêt que le ministère accorde à la démarche d’investigation pour la mise en œuvre du nouveau curriculum de l’Enseignement Normal.  

La cérémonie a également permis aux formateurs de dire tout le plaisir qu’ils ont eu à travailler avec les participants, qu’ils ont trouvé extrêmement ouverts et motivés, et visiblement intéressés à utiliser la démarche d’investigation dans leur enseignement. L’attitude des participants montre la volonté d’être partie prenante dans la systématisation de l’enseignement des sciences fondé sur l’investigation. Pour aller dans ce sens, les formateurs ont demandé aux participants, répartis par structure, d’élaborer des stratégies pour restituer les acquis de cet atelier à leur retour dans les IFM, les Directions Nationales de la Pédagogie (DNP), les Directions Nationales de l’Enseignement Fondamental (DNEF) et les Directions Nationales de l’Enseignement Normal (DNEN).  


Les formateurs rencontreront les directeurs de ces structures, afin de leur demander de convoquer des sessions de restitution des acquis à leurs collègues. Il s’agira de partager les ressources pédagogiques reçues dans la perspective de missions de suivi des écoles. 

Actualités

L’évaluation, une aide à l’analyse des pratiques d’enseignement-apprentissage au sein du programme APPRENDRE , par Prof. Laurent Talbot

GTE 1 Observation et analyse des pratiques enseignantes

Au Maroc, APPRENDRE renforce les capacités de 42 formateurs sur la recherche-action  

GTE 1 Recherche en éducation Formation initiale et continue Observation et analyse des pratiques enseignantes

Le Rwanda confirme son adhésion au programme APPRENDRE 

Rwanda Formation initiale et continue TICE

[Recherche en éducation] L’implication d’enseignants stagiaires dans le pilotage d’innovations au sein de collectifs apprenants : quels effets sur le développement de leur motivation pour rester dans le métier ?  

Togo Niger Recherche en éducation Formation initiale et continue