Burundi: APPRENDRE mobilisé sur les enjeux de la pédagogie numérique 

Du 25 au 29 septembre 2023, deux représentants d’APPRENDRE se sont rendus au Burundi afin de tirer le bilan des activités menées entre 2019 et 2022. Pendant deux ans, le programme a soutenu le secteur éducatif du pays à travers des actions en faveur du développement des réseaux scolaires et des pratiques pédagogiques des enseignants de français et de sciences. Ce déplacement a été l’occasion de renouveler l’engagement du programme auprès de ses partenaires burundais et internationaux. Un engagement qui pourrait cette fois s’orienter vers un appui dans le domaine des TICE.

Lancement de la mission avec le Professeur Frederic BANGIRINAMA, Secrétaire Permanent au Ministère de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique, et Monsieur André NDUWINAMA, point focal du programme au Burundi.


Depuis 2019, APPRENDRE a organisé 13 formations et formé près de 200 inspecteurs, formateurs d’enseignants, directeurs d’établissements, conseillers pédagogiques et cadres du ministère de l’Education du Burundi.  

Parmi les ressources produites, des modules de formation pour les enseignants de français, et un référentiel de formation pour l’enseignement des sciences. Les documents élaborés ont ensuite été exploité pour la formation en français de près de 8 000 enseignants du fondamental et 6 500 enseignants de sciences du 4e cycle fondamental. 

Afin de pérenniser ces actions de formation, et dégager des prospectives, deux membres du programme se sont rendus à Bujumbura: 

  • Marius Tchakounang, responsable régional de la zone Afrique Centrale et Grands Lacs 
  • Micheline Joanne Durand, membre du Conseil scientifique d’APPRENDRE et professeure titulaire au département d’administration et de fondements de l’éducation à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, au Canada.   

  • Réunion avec Ibrahima Diallo, Chef Éducation Unicef Burundi.

À la suite des rencontres tenues les 26 et 27 septembre avec les différents acteurs qui ont collaboré avec le programme, un consensus quant aux orientations à prendre semble se dessiner à partir du Plan sectoriel de l’éducation (PSE) et des priorités actuelles du ministère.


Un premier axe pourrait s’articuler au niveau du domaine de l’ingénierie des technologies en éducation. En effet, le ministère souhaite se doter de centres informatiques

dans les différentes communes afin d’offrir un équipement et une formation à l’exploitation pédagogique de ces outils.  

APPRENDRE pourrait, en faisant appel à son vivier d’experts, proposer une intervention en ingénierie de formation à l’enseignement et à l’apprentissage par l’exploitation des TICs. 

Un second axe ferait référence au rehaussement des compétences curriculaires des différents responsables et encadreurs pédagogiques quant à la conceptualisation et structuration, aux approches, la supervision et l’animation pédagogique. 

Des conclusions partagées lors d’une réunion avec le Secrétaire permanent du ministère de l’Education. 

Réunion de restitution de la mission auprès du Secrétaire permanent du ministère. De gauche à droite: Fulgence NAHAYO, Responsable du bureau national de l’AUF à Bujumbura, Marius TCHAKOUNANG, Micheline Joanne DURAND, Professeur Frederic BANGIRINAMA, Secrétaire Permanent au Ministère de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique, Céline DEMAGNY, Directrice pays AFD Burundi, Conseillère à la DGCIP, Robin SAUVADE, consultant Education AFD Burundi.

Actualités

Maurice : Deux formations pour rendre les pratiques d’évaluation scolaire plus inclusives  

Maurice GTE 7 évaluation

Seconde édition du concours international « Mon Innovation Pédagogique en 120 Secondes » 

République démocratique du Congo : Un nouveau manuel bilingue pour faciliter l’entrée dans la langue française  

République démocratique du Congo Français Lecture-écriture plurilinguisme IFEF

[Vidéo] Mauritanie : Deux ateliers pour améliorer les pratiques d’évaluation des enseignants 

Mauritanie Approche Par Compétences évaluation GTE 7