Atelier de formation au Bénin : repenser les modèles de formation à l’ère du digital

APPRENDRE a initié au Bénin une série de deux ateliers de formation hybride, ayant pour objectif de former des formateurs d’enseignants à l’utilisation des ressources numériques, à des fins pédagogiques. Une première session de formation s’est tenue du 1er au 5 mars 2021 à Grand-Popo et une seconde session s’est tenue du 8 au 12 mars sur les mêmes lieux. Que faut-il en retenir ?

Ayant pour titre « Repenser les modèles de formation à l’ère du digital », l’atelier a été menée par Didier Anago, expert en technologie éducative, et Judicaël Alladatin, enseignant-chercheur, à l’Université Laval, au Canada. Ils ont également pu compter sur l’appui de Ahmed Almakari, Directeur du Centre d’Innovation Pédagogique (CIP) et Chargé de mission E-learning à l’Université Ibn Zohr, au Maroc.  
 

Les différentes sessions ont regroupé des cadres des Écoles Normales d’Instituteurs, des Écoles Normales Supérieures, de l’Institut National pour la Formation et la Recherche en Éducation (INFRE), de l’Institut National d’Ingénierie de Formation et de Renforcement des Capacités de Formateurs (INIFRCF) et ceux de l’enseignement secondaire. 
 

Intervenant au nom des ministres en charge de l’éducation, Monsieur André Adanyossi, Secrétaire Général du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (MESTFP) a introduit la cérémonie d’ouverture. Il a particulièrement insisté sur l’importance des TIC en pédagogie pour faire face à la pandémie du COVID-19 et assurer la continuité pédagogique.  



Intégrer le numérique dans le milieu scolaire 


De nombreuses études montrent que l’usage des TIC en classe contribue à améliorer la qualité de l’éducation. Malgré les efforts consentis par le gouvernement béninois, on constate toutefois des difficultés, des réticences voire une incapacité des enseignants à exploiter l’environnement numérique. Il convient donc de les guider davantage, et de les encourager à rechercher de nouvelles manières d’introduire les technologies numériques dans le milieu scolaire.  

Ahmed Almakari, qui est intervenu à distance, a précisé qu’il existe différents modèles d’intégration des TIC dans les apprentissages, notamment le modèle SAMR (Substitution, Augmentation, Modification, Redéfinition).  

Ces différents modèles ont en commun deux grandes phases à savoir :  Modification et Amélioration. La plupart des enseignants se situent dans la phase de modification et doivent s’efforcer d’atteindre la phase dite d’amélioration, laquelle correspond à la capacité de réaliser des productions originales



Qualité et conception des ressources numériques 


 
Judicaël Alladatin a mis en relief la nécessité d’évaluer les ressources numériques avant de les utiliser. Il a attiré également l’attention des participants sur les critères d’évaluation d’une ressource numérique à savoir l’éthique, le plagiat et le droit d’auteur, lors de leur conception. 

Grâce à cette formation, les participants se sont familiarisés avec quelques logiciels de conception de contenus numériques, et ont appris à créer une ressource pédagogique à l’aide des TIC. 
 



Elaborer un scénario d’apprentissage d’un cours avec les TIC 


Les ateliers ont également permis aux formateurs d’enseignants d’assimiler la notion de scénario pédagogique et son importance dans la planification, la gestion et l’évaluation. 

Les participants ont appris à en concevoir grâce à l’application Scenari Opale, et à définir des objectifs de cours en adoptant une approche de l’enseignement centrée sur l’étudiant. Ils se sont vus confier des tâches de maniement, de production et de création, telle que des QCM, afin de faciliter l’appropriation de l’outil.  



Mise en place, scénarisation et création d’un MOOC 


Une journée de formation consacrée aux MOOCs a permis de décrire leurs  caractéristiques, tout comme les différences entre ce type de cours et les cours en présence et à distance (FOAD). Il a aussi été question d’initier les participants à la réalisation d’un MOOC, encore une fois grâce au logiciel Opale. Outre le côté technique, les experts ont abordé différentes problématiques, notamment l’importance de créer des activités d’apprentissage variées et des activités d’(auto)évaluation.  



Collaboration et communautés d’apprentissage 


La dernière journée de formation a eu pour thématique les communautés d’apprentissage, sujet qui a fait l’objet d’un séminaire international à distance organisé par APPRENDRE, en février 2021.  

Les experts ont eu pour mission de répondre à plusieurs interrogations : quels sont les principes d’une communauté d’apprentissage virtuelle ? Comment s’y intégrer ? Comment en créer une ? Comment partager des pratiques enseignantes au sein d’une communauté ? 

 
Différentes activités ont permis de découvrir des outils numériques de collaboration qui peuvent être utilisés au sein d’une communauté d’apprentissage professionnelle, mais aussi en classe, tels que «Padlet », Framapad », « Trello », « CryptPad », « Mind42 » ou « Coggle ».  


 
La formation a révélé qu’en dehors des compétences en technologie éducative, ce sont les compétences de base en utilisation de l’outil informatique, ainsi que le besoin en dotation de matériel qui nécessitent aussi des réponses idoines pour que les professionnels de l’éducation puissent pleinement intégrer le numérique dans leurs pratiques. 

Actualités

Vidéo : découvrir le plan et les modules de formation des CRFPE au Sénégal (Centres régionaux de Formation des Personnels de l’Education)

Sénégal Formation continue Formation initiale

Vidéo : revivez les temps forts du premier atelier sur l’Observation et l’Analyse des Pratiques Enseignantes (OAPE)

Cameroun Niger Burundi Burkina Faso Gabon Sénégal Bénin Observation et analyse des pratiques enseignantes

Activités d’APPRENDRE au Togo : un programme de travail riche pour les deux prochaines années

Togo