[Vidéo] Mali : accroître l’efficacité des enseignants grâce à un meilleur accompagnement

Si la formation continue des enseignants est importante, elle l’est tout autant pour leurs encadreurs. C’est dans ce sens que 42 formateurs se sont rassemblés à Bamako, du 10 au 14 janvier 2022, afin d’étayer leurs compétences en Observation et Analyse des Pratiques Enseignantes (OAPE).

Comment mieux gérer sa classe, mieux concevoir un cours, ou prendre davantage en compte des différences de niveau ? A ces questions, les experts en analyse des pratiques enseignantes diront qu’ils n’existent pas de recettes magiques : l’imitation de formateurs, ou de collègues, ne suffit pas.  

Pour beaucoup, analyser rime avec juger ou évaluer. Pourtant, cette approche s’assimile plutôt à un accompagnement visant à permettre à l’enseignant de façonner sa propre identité professionnelle. Observer des moments singuliers, en classe, et les analyser avec l’enseignant, doit lui permettre de réaliser quels sont ses points faibles, ses points forts et les opportunités qui s’offrent à lui pour faire évoluer ses pratiques enseignantes.  



Pendant 5 jours, Laurent Talbot et Mohamed Sagayar Moussa ont formé des encadreurs à cette démarche, qui nécessite un sens de l’analyse très développé, des outils, et des méthodes d’observation pertinentes. 

Les temps d’échanges, le visionnage de vidéos, et la lecture de textes, ont constitué le noyau dur de la formation. Au terme des journées de formations, deux secrétaires ont été choisis pour rédiger une synthèse et des retours réflexifs sur les activités réalisées. 
 

Ce travail réflexif, c’est ce que les formateurs devront amener leurs enseignants à faire, dans le cadre d’entretiens, ou de temps de formation en groupe.  

Les entretiens ou les analyses collectives ne sont pas des conversations. Comment questionner les enseignants pour leur permettre d’analyser eux-mêmes leurs pratiques enseignantes ? Quelle est la meilleure attitude à adopter pour amener un enseignant à penser par lui-même sur ses façons d’agir en classe, sur ses interactions avec les élèves et le savoir ?  
 

Afin d’affiner leurs compétences dans ce domaine, les experts ont invité les participants à jouer le rôle d’un accompagnateur, et d’un élève-maître. Ce faisant, les participants seront plus outillés pour préparer les enseignants à agir pour inviter les élèves à se rendre responsables des apprentissages. Ils pourront se nourrir ensuite des apports de connaissances, et des conseils de leurs encadreurs.  


Qu’est-ce qu’une pratique professionnelle ? 


Notion un peu vague pour certains, une pratique professionnelle est pour M. Mohamed Sagayar Moussa “un agir professionnel visant à réaliser une tâche concrète dans le cadre de la construction du savoir. Cette tâche engage enseignant et élèves dans un enjeu partagé dans une action conjointe.” 



Monsieur Issoufi Dicko, Directeur national adjoint de la Direction Nationale de l’Enseignement Normal (DNEN), a rappelé que les acquis de cette formation devront être disséminés sur le terrain : grâce à des activités de formation, les encadreurs devront conduire leurs pairs, qu’ils soient conseillers pédagogiques ou directeurs d’école, sur le chemin de l’expertise professionnelle.  

Actualités

Au Mali, des inspecteurs et professeurs de SVT et Physique-Chimie mettent les mains à la pâte ! 

Mali Formation continue sciences Physique SVT

Déploiement des activités d’APPRENDRE à Djibouti 

Djibouti Recherche en éducation Observation et analyse des pratiques enseignantes TICE

Découvrez les nouveaux experts-relais en lecture-écriture

Union des Comores Bénin Gabon Cameroun Congo Mali Niger Tchad Formation continue GTE 5 Lecture-écriture

Juin 2022: Séminaire de restitution de projets de recherche en éducation sur les enseignements-apprentissages bilingues

Sénégal Recherche en éducation Séminaire Apprentissage en milieu bilingue ou plurilingue IFEF