Togo : élaboration d’un dispositif local de pilotage de la qualité des apprentissages au niveau des collèges

En septembre 2021, François Robert, spécialiste en éducation, a été mandaté par le programme APPRENDRE pour accompagner la conception et l’expérimentation d’un dispositif de pilotage local de la qualité des apprentissages au niveau des collèges togolais. Retour sur cette première phase de l’expertise, qui a été menée aux côtés de chefs d’établissement, ainsi que d’inspecteurs, et qui a abouti à la création d’un dispositif qui sera expérimenté sur le terrain avant sa mise à l’échelle.

Le Ministère des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat (MEPSTA), a positionné les activités du premier axe du Plan de Travail Annuel (PTA) APPRENDRE sur le renforcement du pilotage local de la qualité, et de l’encadrement pédagogique de proximité des enseignants par les superviseurs et chefs d’établissements.    

Étant donné le rôle désormais dévolu au chef d’établissement en matière d’encadrement de proximité, ce dernier doit être mieux formé et outillé pour animer un projet d’établissement orienté à la fois vers la qualité des apprentissages pour tous et vers l’équité, en particulier sur les questions de genre. 

A travers la mobilisation de l’expert François Robert, le programme APPRENDRE a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la gouvernance des établissements du secondaire par la mise en place d’un dispositif de pilotage local de la qualité des apprentissages. 



Construire un dispositif local de pilotage de la qualité des apprentissages, en se basant sur les données produites régulièrement par le système 
 


Cette première phase a abouti à la cartographie des données produites régulièrement par le système qui sont susceptibles de renseigner sur la qualité des apprentissages dans les collèges. 

L’analyse de ces données s’est structurée autour des catégories suivantes : 

  • les données relatives à la fréquentation scolaire et au temps d’apprentissage ;
  • à l’absentéisme des élèves ou des enseignants, aux retards, aux écarts par rapport au calendrier officiel ;
  • aux facteurs de risque de décrochage présentés par certains élèves ;
  • aux enseignants et leurs qualifications, leurs parcours de formation, leur emploi du temps devant les classes et hors des classes, aux évaluations, et bien plus. 

Pour chaque catégorie, les formateurs se sont efforcés de repérer la qualité et la régularité de la production des données et leurs perspectives d’exploitation. 

La seconde phase, qui s’est déroulée du 6 au 10 septembre, a consisté à analyser les informations recueillies sur ces données et, à partir de là, à élaborer la première version d’une méthodologie de pilotage local de la qualité des apprentissages dans les collèges

 
Prochaine étape : former les formateurs de formateurs (chefs d’inspection de l’enseignement secondaire général, IESG) au dispositif de pilotage local de la qualité des apprentissages. 

Actualités

Journée internationale de l’alphabétisation : mieux former pour des résultats ancrés dans le temps

Bénin Cameroun Congo Union des Comores Tchad Niger Mauritanie Mali Gabon GTE 5 Lecture-écriture

[Vidéo] Cameroun : des encadreurs contribuent à la prise en charge des difficultés mathématiques des élèves et des enseignants 

Cameroun Didactique des mathématiques

[Vidéo] Burundi : Validation des modules de formation pour les enseignants 

Burundi Formation continue Français ressources sciences

Tchad : élaboration de référentiels pour les encadreurs pédagogiques 

Tchad Encadreurs pédagogiques Formation continue