Problématique de l’attrition des enseignants du primaire, du moyen et du secondaire au Sénégal : Quelle est la place de la formation initiale et continue dans les stratégies de remédiation face à ce phénomène ? 

Porteur de projet : Cheikh Faye
Établissement(s) partenaire(s) : Université Assane Seck de Ziguinchor
Statut : Non démarré

Ce projet a pour objet de fournir des données actualisées et nationales sur les problèmes de l’attrition des enseignants du primaire, du moyen et du secondaire au Sénégal et sur la place de la formation initiale et continue dans les stratégies de remédiation dudit phénomène. Plus spécifiquement, cette étude devrait fournir des informations complètes sur : l’ampleur et la nature des phénomènes de d’attrition et de rétention des enseignants, ainsi que leur configuration au niveau national et dans les différentes régions du pays ; le profil social, démographique et économique des anciens enseignants touchés ; les raisons, déterminants et facteurs explicatifs du phénomène ; les stratégies mises en place pour contrecarrer l’attrition des enseignants ; la place de la formation initiale et continue des enseignants dans les stratégies mises en place pour contrecarrer le phénomène. 

L’étude repose sur l’hypothèse que le Sénégal, comme la plupart des pays en développement, souffre d’un taux d’attrition des enseignants sans cesse croissante, relatifs aux conditions d’exercice de la profession, à la charge de travail, à l’absence de la promotion, au contexte social, à la faible valorisation de la profession et au manque de satisfaction de leurs besoins fondamentaux dans le cadre du travail auxquels s’ajoutent des facteurs aggravants tels que l’augmentation du nombre d’élèves et les contraintes financières.  


Méthodologie

Dans ce travail de recherche-action sur l’évaluation du problème de l’attrition des enseignants au Sénégal et des stratégies de remédiation, les données primaires sont la principale préoccupation. La méthodologie combinera les approches quantitative et qualitative de collecte des données. Si les données primaires pour ce travail proviendront du questionnaire, d’entretiens avec les personnes ressources  et d’une observation sur le terrain, la source secondaire de données inclut l’utilisation de la littérature pertinente concernant le sujet et d’autres données publiées.  La méthode quantitative va permettre, à l’aide d’un questionnaire, d’obtenir des ordres de grandeur pour mesurer les déterminants de l’attrition des enseignants du primaire, du moyen et du secondaire au Sénégal et des stratégies de remédiation. Les entretiens seront administrés individuellement à des acteurs des services compétents de l’éducation. Les données quantitatives feront l’objet d’une analyse descriptive univariée et multivariée. Les données qualitatives feront l’objet d’une analyse de contenu, mais intégrées par moment dans un logiciel d’analyse qualitative assistée par ordinateur. Au total le questionnaire sera administré à 270 enseignants répartis entre 9 régions. 


Résultats attendus

Les résultats attendus du projet sont entre autres l’identification du phénomène de l’attrition des enseignants du primaire, du moyen et du secondaire au Sénégal, l’indication des facteurs de de cette attrition, la caractérisation des facteurs de rétention des enseignants dans l’enseignement au Sénégal, malgré les différentes contraintes, l’analyse des stratégies mises en place pour contrecarrer ce phénomène de l’attrition des enseignants au Sénégal, la caractérisation de la place de la formation initiale et continue des enseignants dans les stratégies mises en place pour contrecarrer l’attrition ainsi que des innovations en la matière pour des offres et des maquettes de formation plus adaptées aux exigences actuelles du métier. Enfin, nous formulerons des orientations sur les voies et moyens pour donner de la visibilité aux résultats de ce projet de recherche. Ainsi, des séminaires de partage des résultats et de l’ensemble des outils, données, productions et livrables seront organisés avec les acteurs de l’éducation pour rendre des comptes au sein des systèmes d’éducation au Sénégal, en vue d’atteindre l’ODD 4 : « Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». Le travail de notre équipe de recherche contribuera donc à mieux comprendre les conditions d’entrée et les leviers permettant de rester dans le métier ou les difficultés qui conduisent à le quitter. Les résultats seront soumis aux directions nationales chargées de la formation des enseignants, afin d’améliorer l’adéquation entre la formation initiale et l’exercice réel du métier. 


Version initiale du projet à confronter avec le rapport final

Projets de recherche

Motivation, démotivation et transmotivation chez les enseignant.e.s au Cameroun: tirer parti des histoires vie personnelles des différents profils et statuts connus

Au Cameroun, être enseignant.e revient à être soit fonctionnaire ; soit contractuel.le ; soit contractualisé.e ; soit permanent.e ou non permanent.e ; soit vacataire non fonctionnaire ; soit vacataire fonctionnaire ; soit maître/maîtresse des parents ; soit volontaire ou bénévole. Au même moment, à profil ou statut professionnel égal, le salaire, la sécurité sociale, le profil de carrière et la considération sociale varient d’un.e enseignant.e à un.e autre. Partant de ces constats, ce projet ambitionne de répondre à la question suivante : quels sont les mobiles d’engagement, de maintien et de départ de l’un et l’autre des différents profils et statuts d’enseignant.e. connus au Cameroun ? 

Entrée et maintien des enseignants/enseignantes dans le métier: entre discours et réalités. Une analyse des politiques d’accompagnement et pistes d’amélioration possibles

Au Burkina Faso, les besoins en enseignants sont substantiels. Ainsi, il se pose la question de leur entrée dans la formation et de leur maintien. Comment se fait l’entrée dans le métier d’enseignant ? Quels sont les dispositifs pour maintenir les enseignants dans la fonction enseignante afin de capitaliser leurs expériences et expertises ? En somme, cette recherche s’intéresse à l’attrition et à la rétention des enseignants, plus spécifiquement la question de l’engagement au travail. 

Carrières professionnelles des enseignants du cycle primaire en Côte d’Ivoire

Cette recherche porte sur l’étude des carrières professionnelles des enseignants du cycle primaire en Côte d’Ivoire. Il s’agit de déterminer chez les enseignantes et les enseignants en début et en cours de carrière, des données en relation avec leur attachement au métier, leur mobilité, leurs projets professionnelles, leur efficacité pédagogique et leur stratégie face à l’échec scolaire et la pandémie du COVID 19.