Contribution à l’identification des compétences prioritaires et des processus d’accompagnement efficaces pour l’exercice du métier des enseignantes et enseignants de l’enseignement primaire

Porteur de projet : Cyriaque Coovi Sessou Ahodekon
Établissement(s) partenaire(s) : Université d’Abomey-Calavi
Statut : Non démarré

Le projeta pour objet d’identifier les compétences prioritaires à construire et les processus d’accompagnement à instituer dans le but de favoriser l’entrée et le maintien dans le métier des enseignantes et enseignants de l’enseignement primaire au Bénin.

La question à laquelle la recherche doit répondre est la suivante : Quels dispositifs de formation initiale et d’accompagnement dans l’exercice du métier faut-il instituer pour améliorer la construction et le renforcement des compétences professionnelles des enseignantes et enseignants de l’enseignement primaire au Bénin ? 

La réponse provisoire à ce questionnement amène l’équipe de recherche à émettre les hypothèses suivantes : 

Hypothèse 1 : Les modalités d’admission et de formation dans les Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) et les Etablissements Privés de Formation d’Instituteurs (EPFI) sont déterminantes dans la construction  des compétences des enseignantes et enseignants et leur maintien  dans le métier d’enseignement. 

Hypothèse 2 : Les différents référentiels pris en compte par la formation initiale des enseignantes et enseignants sont en  adéquation avec les attentes du milieu professionnel. 

Hypothèse 3 : Une redynamisation de la formation continue et de l’accompagnement de proximité est susceptible de favoriser le maintien et les performances des enseignantes et enseignants. 


Méthodologie

La démarche méthodologique à adopter sera mixte. Elle permet d’avoir des données à la fois qualitatives et quantitatives. Les données seront traitées conformément aux méthodes appropriées pour le traitement des données collectées par questionnaire, par entretien, par observation et par recherche documentaire.


Résultats attendus

Les résultats attendus ressortent clairement de l’objet et des objectifs à savoir qu’à la fin de la recherche, l’entrée et le maintien dans le métier des enseignantes et enseignants de l’enseignement primaire au Bénin sont documentés de même que les modèles de formation initiale, de recrutement et d’accompagnement professionnel utilisés avec réussite, dans des pays de l’espace francophone (Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, ..) dont le contexte social et professionnel est proche de celui du Bénin sont documentés; des données et informations actualisées sont recueillies sur les compétences prioritaires et les processus d’accompagnement pouvant rendre plus efficace et attrayant l’exercice du métier et enfin un modèle de formation initiale, de recrutement et d’accompagnement professionnel plus adapté à l’exercice du métier des enseignantes et enseignants de l’enseignement primaire au Bénin, sous forme d’article scientifique est élaboré.


Version initiale du projet à confronter avec le rapport final

Projets de recherche

Motivation, démotivation et transmotivation chez les enseignant.e.s au Cameroun: tirer parti des histoires vie personnelles des différents profils et statuts connus

Au Cameroun, être enseignant.e revient à être soit fonctionnaire ; soit contractuel.le ; soit contractualisé.e ; soit permanent.e ou non permanent.e ; soit vacataire non fonctionnaire ; soit vacataire fonctionnaire ; soit maître/maîtresse des parents ; soit volontaire ou bénévole. Au même moment, à profil ou statut professionnel égal, le salaire, la sécurité sociale, le profil de carrière et la considération sociale varient d’un.e enseignant.e à un.e autre. Partant de ces constats, ce projet ambitionne de répondre à la question suivante : quels sont les mobiles d’engagement, de maintien et de départ de l’un et l’autre des différents profils et statuts d’enseignant.e. connus au Cameroun ? 

Entrée et maintien des enseignants/enseignantes dans le métier: entre discours et réalités. Une analyse des politiques d’accompagnement et pistes d’amélioration possibles

Au Burkina Faso, les besoins en enseignants sont substantiels. Ainsi, il se pose la question de leur entrée dans la formation et de leur maintien. Comment se fait l’entrée dans le métier d’enseignant ? Quels sont les dispositifs pour maintenir les enseignants dans la fonction enseignante afin de capitaliser leurs expériences et expertises ? En somme, cette recherche s’intéresse à l’attrition et à la rétention des enseignants, plus spécifiquement la question de l’engagement au travail. 

Carrières professionnelles des enseignants du cycle primaire en Côte d’Ivoire

Cette recherche porte sur l’étude des carrières professionnelles des enseignants du cycle primaire en Côte d’Ivoire. Il s’agit de déterminer chez les enseignantes et les enseignants en début et en cours de carrière, des données en relation avec leur attachement au métier, leur mobilité, leurs projets professionnelles, leur efficacité pédagogique et leur stratégie face à l’échec scolaire et la pandémie du COVID 19.