Guinée: Deux ateliers pour améliorer les pratiques d’évaluation des formateurs et encadreurs d’enseignants 

Au mois de décembre 2023, à Kindia, APPRENDRE est intervenu sur la thématique de l’évaluation auprès de 80 encadreurs pédagogiques d’enseignants et de formateurs exerçant dans les Écoles Normales d’Instituteurs (ENI). L’objectif de ces ateliers est d’améliorer l’accompagnement des enseignants dans l’activité évaluative, afin d’in fine, contribuer à la réussite des élèves. 

Le premier atelier, qui s’est déroulé du 4 au 8 décembre 2023, a permis aux différents acteurs œuvrant à l’encadrement et à la formation continue des enseignants de s’approprier les pratiques d’évaluation formative et ses outils de mise en œuvre. Animée par le Professeur Ibrahima Sakho, membre du GTE 7 “Promouvoir une culture de l’évaluation en soutien à l’apprentissage”, et du Dr Adama Keita, la formation a abouti à la production de grilles d’observation, d’auto-évaluation et de co-évaluation, ainsi que de fiches d’animation de séances de remédiation, en conformité avec l’approche par compétence (APC). 


Des outils qui, selon les participants, permettront d’impulser de réels changements


« Dorénavant la grille d’observation, le canevas de rapport d’encadrement et les outils de co-évaluation me permettront de bien suivre les enseignants. » Ibrahima Sory Diallo, Cadre au sein de la Direction nationale de l’enseignement Fondamental (DNEF) 


« Je trouve cette formation excellente, c’était la pièce qui manquait à mon puzzle. Sincèrement je sors de cette formation ragaillardi. Je retiens de cette formation que tous les problèmes de l’éducation ont une solution. Il suffit de les analyser, les comprendre, les interpréter et d’agir. » Moussa Condé, Cadre au sein de Direction nationale de l’Éducation secondaire, générale et technique (DNESGT) 


« Je retiens de cette formation le rôle et la responsabilité des encadreurs dans l’accompagnement de l’enseignant. J’ai aussi appris comment élaborer une grille d’observation avec des exemples à l’appui. » Marceline Nagnouma Oularé, Cadre au sein de la DNEF 


« Je trouve beaucoup d’intérêt à cette formation car j’étais confronté à certains problèmes qui sont résolus sans les poser aux facilitateurs. Cet atelier de formation des encadreurs m’a permis, entre autres, de faire la différence entre un bulletin d’inspection d’un enseignant et une grille d’observation d’un enseignant. » Laye Diawara, Cadre au sein de la DNEF 


« L’évidence du choix de la thématique et la pertinence de la formation qui en découle se passe de tout commentaire. L’important est la suite à donner à cette formation. Un engagement et un accompagnement politiques nous permettraient d’opérer un changement positif dans nos pratiques d’encadrement, d’inspection et/ou de suivi/évaluation au sein du MEPUA. Cela à travers la mise en œuvre d’actions concrètes et de plan d’élargissement de la formation aux cadres concernés au niveau des structures déconcentrées, car la formation a suscité chez les participant.e.s une adhésion collective. A nous de réussir ce pari. » Fassou Camara, Inspecteur pédagogique 


Un atelier ciblant les formateurs des ENI  


En dépit des efforts fournis dans l’application de l’approche par compétence incluant l’enseignement modulaire, les pratiques d’évaluation ne permettent pas toujours de faciliter et/ou de renforcer le processus d’apprentissage dans les ENI et par ricochet, dans les écoles primaires. 

La semaine suivante, APPRENDRE a ainsi organisé un atelier ciblant les formateurs des ENI.  

Le Professeur Ibrahima Sakho et le Dr Charles Catherine Lamah ont travaillé avec un pool de formateurs composé de représentants de chacune des didactiques ou disciplines enseignées dans les ENI, des gestionnaires des ENI et des encadreurs pédagogiques de la structure centrale de la Formation initiale. 


Charles Catherine Lamah a salué le degré d’implication des participants : « L’enthousiasme des participants à l’égard des exemples concrets qui soutiennent les valeurs fondamentales et instrumentales m’a donné une satisfaction sans équivoque. » 


Des propos étayés par les retours les principaux intéressés : 


« Grâce à cette formation, on se rend compte que tout ce que nous faisions en matière d’évaluation doit être remis en question. Il faut qu’on aille sur cette nouvelle base très innovante. »  Zézé Soropogui, Formateur à l’ENI de Faranah. 


« Mes impressions sont très bonnes vis à vis de cette formation qui vient nous aider à rompre totalement avec nos anciennes pratiques d’évaluation qui ne nous permettaient pas d’aider les apprenants à se parfaire. C’est la notion note et le classement qui préoccupait tous les acteurs de l’école sans se soucier du comment remédier aux faiblesses de nos sujets. Cette formation est une réponse claire et précise de nos préoccupations sur comment évaluer et quoi évaluer par rapport à nos pratiques de classe. L’évaluation aide l’enseignant et l’élève à se voir dans un miroir pédagogique et scruter de nouveaux horizons dans le but de se parfaire. Cet atelier va nous permettre de faire la mue pour valoriser l’enfant guinéen. » Foromo Kolamou, Formateur à l’ENI de NZérékoré. 



« Les thèmes abordés sont d’une grande importance pour notre système, car cette rencontre nous a permis de comprendre qu’on faisait de l’acharnement pédagogique sur les apprenants. On a tendance à croire qu’on est dans un enseignement avec une approche APC, mais au fait on se retrouve dans un enseignement classique. Cet atelier permettra à coup sûr de bousculer nos anciennes attitudes pour nous remettre en question nous sommes donc en début de la solution, pourvu que les formateurs acceptent de changer de paradigme. En tout cas les outils ont été disponibilisés. Bravo à l’expert, et félicitations à tous les participants qui ont activement participé aux travaux. » Mamadou Thiam, Formateur à l’ENI de Dubreka. 


« L’atelier s’est déroulé dans une atmosphère de ferveur, de collaboration, de confiance. Je tiens à préciser sans démagogie que le facilitateur a été à la hauteur de notre attente voire allée au-delà. Il a réveillé en nous les connaissances déjà disponibles, nous aidés à corriger nos faiblesses et tout adapté à notre réalité. Tous les modules ont été abordés avec efficacité. La participation des participants était active. Merci à APPRENDRE ! » Malick Sangare, Formateur à l’ENI de Kankan. 


« Avec les facilitateurs, messieurs Charles et Sacko, ce principe « désapprendre pour apprendre » est une réalité. J’ai appris des choses que j’ignorais en matière d’évaluation. Souvent les élèves ne corrigent pas leurs erreurs mais copient une correction faite par le maître. L’interprétation critériée et dynamique m’a permis de savoir l’insuffisance des compositions et examens. Il est utile de collecter des informations qui aident à identifier les défis, faiblesses pour des solutions adéquates. On commence à être novice, après je deviens apprenti, après artisan, maître et expert. Un formateur en évaluation doit se situer dans la dynamique de la réussite. L’évaluation n’est  pas un acte isolé, c’est un processus qui a des étapes : planification, collecte, interprétation, jugement/décision. » Keletigui Diabaté, Formateur à l’ENI de Kankan. 


« Les experts ont été à la hauteur de nos attentes tant sur le plan professionnel que sur le plan psychologique. L’expert international a démontré une parfaite maîtrise du thème ayant permis aux participants de mieux cerner les aspects de l’évaluation de manière concrète. La démarche et les techniques utilisées ont suscité la participation active de l’ensemble et de chacun des participants. Quelle bonne expertise ! » Moussa Samoura, Cadre au sein de la Direction Nationale de Formation et de Perfectionnement du Personnel Enseignant (DNFPPE) 


« Ce que je retiens de cette formation ce sont les exemples pratiques et concrets que le facilitateur principal utilise et qui sont en liens avec vos pratiques professionnelles en évaluation des apprentissages. » Mamadou Alpha Boussoura Diallo, Formateur à l’ENI de Faranah. 


« Ce guide d’évaluation est formidable, prochainement je tiens compte des nouvelles informations concernant l’évaluation pour éviter les frustrations, les mauvaises annotations pour susciter de l’engagement chez les apprenants. » Abdoulaye Tounkan Barry, Formateur à l’ENI de Conakry. 


« L’atelier a permis de nous outiller suffisamment en pratique d’évaluation et surtout d’interpeller notre conscience sur nos pratiques quotidiennes enfin d’être beaucoup plus efficace. » Sekouba Magassouba, Formateur à l’ENI de Mamou. 

Actualités

Cameroun: Programme du séminaire de recherche en éducation « Accompagner le développement du cycle fondamental : l’enjeu de la transition école/collège »

Cameroun Recherche en éducation Séminaire Transition école/collège

Djibouti : Le programme APPRENDRE salué pour ses effets de levier 

Djibouti Formation continue Formation initiale Suivi-évaluation

[Vidéo] Recherche en éducation : Restitution des résultats d’une recherche sur la transition primaire-collège au Burkina Faso, au Cameroun et en Côte d’Ivoire 

Burkina Faso Cameroun Côte d’Ivoire Recherche en éducation Transition école/collège