Coup de projecteur sur les experts relais nationaux en apprentissage de la lecture-écriture formés par le programme APPRENDRE

De mai à juin 2021, le groupe d’expertise thématique (GTE) 5 a dispensé une formation auprès de 10 experts nationaux du Bénin, du Congo-Brazzaville, du Mali, du Niger et du Tchad, afin qu’ils puissent concevoir et réaliser la formation de 40 formateurs et/ou encadreurs de proximité sur l’apprentissage continué de la lecture-écriture, dans leur pays. Les experts relais, qui sont répartis en 5 binômes, nous parlent aujourd’hui de la formation qu’ils ont conçue, des activités qu’ils vont mener dans leur pays, et des tâches qu’ils vont réaliser pour la mise en œuvre de ces activités.


Pendant deux mois, le Groupe Thématique d’Expertise (GTE) 5 a animé de manière perlée des ateliers de formation qui ont permis à 5 binômes de concevoir le scénario de formation de 40 formateurs dans le domaine de la lecture-écriture.

En raison de la crise sanitaire actuelle, le format de la formation a été conçu et repensé par l’équipe du GTE 5, coordonné par Muriel Nicot-Guillorel. Les ateliers se sont entièrement déroulés à distance, de façon asynchrone sur la plateforme de formation du programme APPRENDRE, mais aussi de façon synchrone, garantissant ainsi la mise en commun des expériences et des réalités de travail de chacun, en temps réel.


Découvrir le module de formation :



Les classes virtuelles ont été animés par l’ensemble des experts du GTE 5 : Maryse Bianco, Comlan Fantognon, Jean Emile Gombert, Muriel Nicot-Guillorel et Gérard Vigner. Elles ont été suivies par 10 experts nationaux :  Félix Oloni et Géraldine Marie-Ange Dossi Voudounnou au Bénin, Fidèle Kaya et Viannelle Gilda Ougambou au Congo-Brazzaville, Bouacar Diabaté et Salimata Goita au Mali, Issa Bacharou et Silimane Gousmane au Niger et Dewa Goloum et Dainro Madjibeye Djimodingar au Tchad.


Découvrez leurs témoignages :


Bouacar Diabaté
Expert relais national
Goita Salimata Coulibaly
Experte relais national

Quels sont les besoins des enseignants et des élèves maliens, en termes d’apprentissage de la lecture-écriture ? 

Parmi les besoins des enseignants et des élèves-maîtres du Mali, on peut citer entre autres la maîtrise de stratégies innovantes et efficaces pour le décodage, la compréhension et la production d’écrits indépendamment des méthodes et approches en vigueur dans notre système éducatif. À cela, il conviendrait d’ajouter des pistes et des stratégies pour un transfert réussi des acquis de la L1 vers la L2. Enfin un autre besoin non moins important reste la transcription et la lecture des langues nationales.

Que vous a apporté cette formation ?

Cette formation nous a d’abord confortée dans l’utilisation de certaines techniques surtout celles relatives au développement de la conscience alphabétique et de la conscience phonémique. Ensuite, au-delà de l’acquisition des résultats de certaines évaluations internationales (PASEC, EGRA), elle nous a fait part des conclusions d’autres études plus récentes et plus édifiantes dans le cadre de l’apprentissage continué de la lecture-écriture. Interagir plus facilement avec des experts du GTE qui sont tout à la fois compétents, disponibles, patients, courtois et sobres est une énorme opportunité que nous avons eue à saisir du début de la formation à ce jour sans oublier un nombre incalculable de supports mis à notre disposition.

En quoi consiste la contextualisation de la formation ?

De façon laconique, la contextualisation de la formation consiste à adapter les connaissances et les informations acquises au cours de la formation aux réalités propres à son milieu/pays dans une logique d’adaptabilité et de faisabilité. Elle n’exclut pas pour autant l’utilisation des ressources locales à condition que celles-ci riment parfaitement avec les informations scientifiques reçues lors de la formation.

En tant qu’expert relais, comment allez-vous mettre en œuvre cette formation dans votre pays ?

Dans notre pays, nous mettrons en œuvre cette formation en adéquation avec des principes de la Politique nationale de formation continue des maîtres adoptée en août 2003 et faisant référence tant aux formations regroupées en présentiel qu’à la formation à distance. Enfin, le programme cadre issu de ce document de Politique et élaboré en 2005 fixe comme principaux responsables de la formation continue des maîtres au Mali des structures et des cadres justement ciblés pour ladite formation.


Issa Bacharou
Expert relais national
Gousmane Silimane
Expert relais national

Quels sont les besoins des enseignants et des élèves nigériens, en termes d’apprentissage de la lecture-écriture ? 

  • Besoins des enseignants

Les enseignants ont un besoin de formation en didactique de lecture-écriture pour améliorer leurs habiletés en matière:

  • d’activités suscitant la motivation des élèves à lire ;
  • du principe alphabétique et des activités d’encodage.
  • d’enseignement de l’identification des mots, de la fluence et de la compréhension de texte ;
  • de prise en charge des élèves en difficultés d’apprentissage dans de classes pléthoriques.
  • Besoins des élèves

L’évaluation nationale des acquis scolaires effectuée en 2018 et celle du PASEC 2019 ont révélé que plus de la moitié des élèves en fin du cycle primaire éprouvent de grandes difficultés dans le déchiffrage de l’écrit et l’identification graphophonologique. De ce fait, les élèves ont un besoin de vivre des activités variées et pertinentes leur permettant de pouvoir et aimer lire.

Que vous a apporté cette formation ?

En qualité d’expert relais, nous avions participé à une formation qui nous a d’abord permis de faire le point des connaissances sur l’enseignement-apprentissage continué de la lecture-écriture. Ensuite, fort de toutes les ressources pédagogiques mises à notre disposition et les éclairages sur les connaissances actuelles sur l’enseignement et l’apprentissage de la lecture-écriture en classe virtuelle, nous avions conçu le scénario de formation et apprêté l’ensemble des documents nécessaires à ladite formation ainsi que les tâches à réaliser pour sa mise en œuvre.

Les acquis de la formation nous ont permis donc d’élaborer le module de formation lecture-écriture contextualisé au Niger.

En quoi consiste la contextualisation de la formation ?

La contextualisation de la formation consiste à prendre à la fois en compte les apports des experts relais nationaux, les acquis tirés du module générique proposé par le GTE 5 et la collecte de documents nationaux sur l’enseignement-apprentissage de la lecture-écriture. En effet, certains supports de formations sont adaptés selon les réalités du Niger. C’est le cas par exemple de la comparaison de l’alphabet français à celui de différentes langues nationales équipées.

En tant qu’expert relais, comment allez-vous mettre en œuvre cette formation dans votre pays ?

Cette session de formation se fera au cours d’un atelier de 5 jours à Niamey et regroupera 40 formateurs ou encadreurs de proximité. Durant l’atelier, les participants alterneront des travaux de groupes et des sessions plénières pour échanger leurs expériences et mutualiser leurs connaissances à travers des thématiques variées en lien avec la lecture-écriture. Les travaux seront animés par les experts relais sous la supervision du point focal APPRENDRE.

Les supports de formation seront logés dans une clé USB remise à chaque participant avant le démarrage des travaux. Les activités seront déroulées conformément au chronogramme préalablement établi.

A l’issue de la formation, les bénéficiaires construiront des activités d’enseignements-apprentissages de la lecture écriture efficaces, pertinentes et adaptées aux contextes de classe en vue de répliquer la formation reçue.

Actualités

« Documenter et éclairer les politiques éducatives en Afrique francophone » : APPRENDRE publie l’ensemble des études menées dans le cadre de son premier appel à projets de recherche

Algérie Bénin Burkina Faso Cameroun Burundi Côte d’Ivoire Guinée Maroc Liban Madagascar République démocratique du Congo Sénégal Togo Tunisie Recherche en éducation

Semaine de la Francophonie scientifique : deux ateliers consacrés à la formation des formateurs, et la transformation numérique des universités

Recherche en éducation Agence Universitaire de la Francophonie

Hommage à Patrick Bouveau, expert en éducation et formation

APPRENDRE au Niger : renforcement des capacités d’un noyau d’animateurs en didactique des mathématiques

Niger Didactique des mathématiques