Cameroun : opérationnalisation d’un document de la politique et stratégies des TICE

Les politiques et stratégies nationales permettent de traduire une volonté politique en actions concrètes et constituent un cadre de référence pour le partage des rôles entre les acteurs et la définition des actions à mener. A cet effet, le Cameroun a souhaité se doter d’un document stratégique pour l’implémentation des TICE dans les écoles et les instituts de formation d’enseignants. Ce type de document n’ayant de valeur que si elle est comprise et validée par l’ensemble des acteurs concernés, APPRENDRE a organisé un atelier visant à vulgariser auprès des inspecteurs nationaux la politique des TICE du MINEDUB et produire un plan d’opérationnalisation de celui-ci.

Du 27 février au 3 mars 2023, 30 inspecteurs nationaux ont suivi un atelier animé par Margaret Lopez, Présidente et co-fondatrice de l’association Action Real, ainsi que par Professeur Sir Michael Nkwenti, spécialiste en TICE. 

Dans un premier temps, les participants ont analysé et validé le document de la politique et stratégies des TICE du MINEDUB.

Télécharger le document de Politique et de Stratégie des TIC pour l’éducation de base au Cameroun  

L’accent a été mis sur les précautions à prendre pour ne pas accroitre les inégalités dans le domaine de l’éducation déjà présentes (territoriales, de sexe, sociales), et sur les différentes manières de faire des TIC un levier de développement inclusif. Pour ce faire, les participants ont été invités à s’approprier le document, identifier les points de réflexion, les problématiques et les solutions pour la mise en pratique de la politique proposée. Après ce premier exercice, les participants ont été invités à élaborer des plans d’action spécifiques aux différentes inspections pédagogiques, en vue de l’opérationnalisation de la politique.

Lors de cette rencontre, il a été aussi question d’échanger sur les enjeux liés à l’intégration des TIC dans l’apprentissage/enseignement. Sur ce point, Margarita Lopez a présenté une communication intitulée : “Les enjeux de l’intégration des TICE en Afrique subsaharienne, que dit la recherche ?”, lors de laquelle il a été mis en lumière le lien entre les TIC et le développement des compétences du 21ème siècle. 

Le 21ème siècle est un siècle de transition numérique et les compétences y afférentes sont de plusieurs ordres : les compétences d’ordre cognitif (esprit critique, résolution des problèmes), interpersonnelles (communication, collaboration) et celles liées directement au numérique. Le citoyen d’aujourd’hui doit être capable de développer ces trois types de compétences dans tous les plans de sa vie.

Les participants retiendront que pour une bonne intégration des TIC dans l’enseignement, la formation des enseignants doit s’appuyer sur les axes suivants : 

• L’alphabétisation/sensibilisation aux TIC ; 

• L’initiation à l’utilisation des TIC pour enseigner selon les disciplines (didactique) ; 

• La formation sur le processus d’intégration pédagogique des TIC dans l’enseignement ;

• L’initiation à la construction des savoirs grâce aux TIC ; 

• L’initiation des autres acteurs de l’école aux TIC pour une bonne administration des établissements scolaires. 


Le Professeur Michael Nkwenti, quant à lui, s’est penché sur les enjeux de l’intégration des REL dans le système éducatif au Cameroun. Il a récapitulé les défis majeurs qui affligent le système éducatif au Cameroun, à savoir : 

• Le manque de manuels scolaires dans les salles de classe et leurs conséquences sur le processus d’enseignement et d’apprentissage ;

• L’incapacité des élèves qui sortent aujourd’hui du primaire à lire ou à écrire correctement ; 

• L’incapacité des parents à fournir à temps aux élèves le matériel scolaire adéquat.

Lors de sa présentation, il a aussi été question de définir et de démontrer la place et l’importance des Ressources Éducatives Libres (REL) comme voie à suivre dans tout système éducatif pour atténuer les défis de manque des livres. Les plateformes de REL telles que TESSA (Teacher Education in Sub Saharan Africa) ou Commonwealth of Learning (CoL) ont été présentées comme des exemples et solutions qui pourraient aider les élèves et les enseignants.

Les participants ont également découvert les fonctionnalités de la plateforme d’apprentissage en ligne « Mon école en ligne » développée par l’UNESCO, en collaboration avec le MINEDUB.


En juin 2023, un atelier est prévu pour la formation à l’utilisation des ressources éducatives libres.

Actualités

[Vidéo] Le programme APPRENDRE aide l’Union des Comores à définir une nouvelle politique enseignante 

Union des Comores Formation continue Formation initiale GTE 6

Partage de bonnes pratiques pour améliorer l’efficacité des activités APPRENDRE 

Bénin Cameroun Congo Côte d’Ivoire Djibouti Gabon Guinée Haïti Liban Madagascar Maroc Maurice Mauritanie République centrafricaine République démocratique du Congo Rwanda Sénégal Tchad Togo Tunisie Union des Comores Suivi-évaluation

[Vidéo] Le programme APPRENDRE aide l’Union des Comores à définir une nouvelle politique enseignante 

Union des Comores Formation continue Formation initiale GTE 6

[Vidéo] Comores : Une formation pour améliorer l’enseignement de la lecture et de l’écriture

Union des Comores Formation continue GTE 5 Lecture-écriture

République démocratique du Congo : Une formation pour concevoir pas à pas des manuels scolaires bilingues  

République démocratique du Congo Apprentissage en milieu bilingue ou plurilingue formation continue Lecture-écriture