L’expérimentation de l’éducation numerique en Haïti avec l’utilisation du Tableau Numérique Interactif (TNI)

Haïti Rapports et documents de recherche Formateur Chef d'établissement Enseignant Élève-Enseignant Inspecteur Apprenant Conseiller pédagogique numérique technologie Enseignement supérieur Formation des enseignants TICE Sciences de l'éducation et de la formation

Dans un contexte de forte pression démographique, de sous-investissement, de problèmes liés au choix de la langue d’enseignement et de manque de personnel qualifié, le système éducatif haïtien peine à répondre à la demande de scolarisation. Pour faire face à cette situation, l’ONG Haïti Futur a lancé en août 2010 un programme d’éducation numérique axé sur l’utilisation de tableaux blancs interactifs (TBI), la création de cours numériques interactifs pour les 3 premières années du primaire et la formation pédagogique du personnel pour qu’il soit à la hauteur de la tâche. Le programme, basé sur l’initiative Sankoré(1), a été mené avec Haïti Futur, l’Éducation nationale haïtienne, et le soutien de la Fondation de France. Après trois ans d’expérimentation, il est aujourd’hui possible de prendre du recul et de faire le point. Le principal intérêt du TBI semble résider dans le fait qu’il modifie radicalement les méthodes d’enseignement, passant du traditionnel apprentissage par cœur à un mode d’apprentissage basé sur l’observation, la compréhension et l’action des enfants. Un programme de ce type nécessite un soutien rigoureux et continu aux enseignants, y compris en classe, et la fourniture régulière de leçons numériques correspondant au programme officiel. Et il ne faut pas négliger les défis logistiques – entretien du matériel et alimentation électrique des écoles. De 2010 à 2013, Haïti Futur a installé une centaine de TBI dans des écoles publiques et privées et dans des centres de formation des enseignants. Grâce au gouvernement français, Haïti dispose aujourd’hui de 700 IWB, dont l’installation est en cours avec l’aide de nombreux partenaires. L’expérience a débuté sous forme de projet en 2010. Aujourd’hui, en 2013, elle est appelée à devenir un programme ministériel. Elle vise à devenir un élément majeur de la politique éducative nationale afin de contribuer à concilier les objectifs actuels de scolarisation universelle (programme PSUGO(2)) avec les objectifs de qualité de l’enseignement primaire.

Auteur : Bruffaerts-Thomas, Josette; Bruffaerts, Jean-Claude

Ressources