L’apprentissage par les technologies mobiles : analyse de l’adoption de WhatsApp par les enseignants et les étudiants de l’École Normale Supérieure de Libreville

Gabon Rapports et documents de recherche Chef d'établissement Enseignant Élève-Enseignant Inspecteur Apprenant Conseiller pédagogique Formateur technologie numérique Enseignement supérieur TICE Sciences de l'éducation et de la formation Formation des enseignants

L’objectif du présent article est d’évaluer l’efficacité de l’utilisation de WhatsApp dans le processus d’acquisition des savoirs et des connaissances des élèves-professeurs de l’Ecole Normale Supérieure de Libreville (ENS). Une étude empirique a été menée sur deux groupes de discussion WhatsApp formés par des étudiants en fin de cycle à l’École Normale Supérieure de Libreville et des enseignants des filières Études françaises et Documentation. Au moment de l’enquête, le premier groupe était constitué de 46 membres alors que le second en comptait 42. La méthodologie a conjugué démarche quantitative (questionnaire) et qualitative (guide d’entretien semi-directif). Les résultats obtenus indiquent que les enquêtés ont une impression globalement favorable de WhatsApp en éducation, en particulier dans l’enseignement/apprentissage. Ils apprécient surtout la personnalisation de l’apprentissage grâce à ce réseau social. En effet, certains apprenants posent difficilement sinon rarement des questions en classe devant leurs camarades. Avec WhatsApp, ces derniers se sentent confortables, très actifs et à l’aise dans le monde virtuel. Les enseignants peuvent alors établir des relations individualisées et médiatisées avec eux. Les enquêtés sont également persuadés de l’utilité de WhatsApp en contexte de formation, surtout le fait de pouvoir recevoir un feedback instantané à leur préoccupation sur les aspects liés à leur formation. L’utilisation des réseaux sociaux dans les pratiques d’enseignement supérieur devient donc une réalité

Auteur : Mba, Anasthasie Obono; Engohang, Maurice Ngamba

Ressources